Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
Psychologie d'ailleurs Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : news, Catégorie : sur-le-web

Proposé par Stephane Desbrosses, le 21-03-2008



Psychologie d'ailleursDes machines à rire, des serpillières et des balais pour les maris de ces dames, des victimes de touchers insolites et non sollicités... Un tour d'horizon de l'alternet pour une psychologie d'ailleurs.

 


Le monde est-il fou? Si cela était, autant s'en amuser, une machine à rire récemment inventée vous permettra même de mesurer votre degrée de bonne humeur... Yoji Kimura, professeur en sciences de la communication à l'université du Kansai (centre-ouest) d'Osaka a ainsi posé des capteurs sur des volontaires, notamment au niveau de leur estomac, et a mesuré les mouvements de leur diaphragme et de leurs muscles. Sa machine peut chercher jusqu'à 3.000 fois par seconde les signaux électriques produits par le corps en cas d'hilarité. Selon l'inventeur, cette précision peut permettre d'établir si quelqu'un rit de bon coeur ou se force, voire si la personne s'amuse cyniquement ou par dérision... Une machine à révéler la bonne humeur? 


Et de la bonne humeur, il en faut dans certains couples! Autre solution pour ces messieurs, s'atteler à la tâche ménagère, saisir l'éponge et les serpillières pour améliorer le quotidien et la satisfaction conjuguale, vous y gagnerez, croyez-en cette étude réalisée par des sociologues de l'université de Riverside (résumé, en français), commandité par le Council of Contemporary Families (CCF)! Un psychologue membre de cette organisation, Joshua Coleman, confirme que le fait de partager les tâches ménagères «est associé avec un niveau plus élevé de satisfaction matrimoniale», et «quelquefois aussi plus de relations sexuelles». «Les femmes disent ressentir plus d’attirance sexuelle et plus d’affection envers leurs maris s’ils participent aux tâches ménagères»... Messieurs, soignez votre intérieur, le lit n'en sera que plus accueillant!


Assiste-t-on à la naissance d'une nouvelle discipline étudiant le comportement humain? Le monde de l'Internet possède ses propres lois, ses propres mécanismes, les blogs de plus en plus nombreux ont eux même leur propre dynamique et leur fonction. Et toujours derrière chaque phénomène, l'homme observe et tente d'expliquer, le fourmillement auquel on assiste désormais dans la profusion du web. La blogologie sera-t-elle une science? Il faut bien en tout cas commencer quelque part ...


Jamie Ward et Michael Banissy de l'university College of London, ont mis la main sur d'étranges phénomènes fantômes dont les victimes sont particulièrement touchées. Précisément, les synesthètes qu'ils ont observés sentent, lorsqu'ils voient quelqu'un se faire toucher, le contact que leur procurerait ce toucher s'il était effectué sur leur propre corps... Pour le coup, ces synesthètes sentent réellement ce que ressent autrui, une aubaine pour les chercheurs étudiants les relations entre empathie et neurones-miroir.

   


Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >

Identification

  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0

Derniers commentaires

Pas de commentaires...