Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
Tocs et dépressions, le pace maker cérébral, ça fonctionne! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : news, Catégorie : actualite-recherche

Proposé par Stephane Desbrosses, le 04-05-2008



Stimulation cérébrale profonde via pacemaker implantéC'est en tout cas ce qu'affirme le Dr Ali Rezai, de la Cleveland Clinic, fort des résultats de deux des plus longues études sur le sujet : Le pacemaker cérébral fournit par Medtronic Inc a permis l'amélioration de l'état de 70 patients dépressifs majeurs particulièrement sévères, dont le trouble était pharmaco et sismo-résistant... Ainsi que celui de 26 patients atteints de Troubles obsessionnels compulsifs, qui ont vus leurs comportements rituels et leurs pensées intrusives diminuer notablement.

Les pacemakers implantés dans la poitrine, et envoyant leurs signaux dans certaines régions du cerveau, ont déjà prouvé leur utilité dans certaines pathologies comme la maladie de Parkinson, l'épilepsie ou d'autres troubles du comportement comme la dystonie ou les tremblements intempestifs.

Deux des plus longues et larges études viennent de montrer l'efficacité de cette méthode dans le traitement de pathologies considérées jusqu'alors comme plus "psychologiques qu'organiques", les Troubles obsessionnels compulsifs et les dépressions, dont on sait cependant que certaines régions cérébrales participent à leur apparition.

L'implant anti-dépression? 

Le pacemaker cérébral Medtronic - soin pour Tocs et dépressionLe Dr. Ali Rezai, chef de service de neurochirurgie de la Cleveland Clinic, qui a conduit cette étude, affirme que la technique connue sous le nom de stimulation cérébrale profonde, améliore significativement le vécu de nombreux patients sévèrement atteint par la dépression. Des équipes de chercheurs provenant des Butler Hospital/Brown Medical School, Massachusetts General Hospital et Harvard Medical School, ont étudié les effets de cette technique sur 70 patients, diagnostiqués en épisode dépressif majeur, sur une durée d'un an. Il s'agissait des cas les plus graves, récalcitrants à d'autres méthodes plus communes : ces patients étaient diagnostiqués dépressif depuis plus de 5 ans, insensibles à la médication ou à la sismothérapie.

L'essai d'un implant électronique (fabriqué par Medtronic Inc) améliora de manière globale leur humeur ainsi que leur activité. cette méthode se révéla même très efficace concernant les troubles obsessionnels-compulsifs, en réduisant notablement les symptomes comme les comportements rituels (par exemple, se laver les mains de manière répétée) ou les obsessions (idées intrusives et irrépressibles).

Au niveau anatomo-clinique, on repère des points communs entre la dépression et le TOC, lesquels présente une hyperactivité similaire dans le cortex orbitofrontal et le cortex cingulaire antérieur. Celle-ci amène les ruminations de la dépression souvent empruntes de tristesse et pessimisme. Les TOCs présentent plus particulièrement une augmentation de l’activité des cortex orbito-frontal et cingulaire antérieur, et du thalamus, ce que l'on peut observer en provoquant la compulsion (par exemple, en faisant toucher un linge souillé). On note alors une sur-activation de ces régions corticales et sous-corticales.

Rezai affirme en outre que la technique entraine très peu d'effets secondaires. Sur les 26 patients diagnostiqués TOCs et suivis sur 3 ans, les résultats montrent à la fois une nette amélioration de leur condition de vie, et peu d'effets indésirables.

Cyber médecine 

Stimulation cérébrale profonde - nerf vagueMedtronic a dors et déjà proposé des applications à  l'U.S. Food and Drug Administration (FDA), après avoir obtenu leur approbation concernant cette technique de stimulation cérébrale profonde implantée concernant les Tocs. Un nouvel essai clinique concernant les dépressions sévères et récalcitrantes sera initiée cette année.

En 2005, la FDA avait déjà approuvé un matériel semblable proposé par Cyberonics Inc. pour le traitement de la dépression : celui-ci envoyait un signal via le nerf vague dans le cou.

A l'aube de ce nouveau millénaire, les techniques de stimulation cérébrale font aisément leur chemin dans la médecine, et participent d'un grand évènement : la fusion du cerveau avec un appareillage électronique tendant à pallier à ces déficiences, sinon à augmenter ces capacités... Si la médecine reste à la pointe de ces techniques, de par leur intérêt, nul doute que ces méthodes atteindront vite le quotidien et l'homme en parfaite santé.

Article co-rédigé par Fabrice Pastor et Stéphane Desbrosses


Source : Cleveland Clinic Center for Consumer Health Information

   

Mots-clés : stimulation cérébrale profonde, cerveau, deep brain stimulation, pacemaker, dépression, Tocs



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >

Identification

  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0

Derniers commentaires

Pas de commentaires...