Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow Psychopathologie arrow Terminologie
Espace Communautaire
L'espace communautaire suit l'actualité des espaces personnels de chaque membre.
Category >> informatique

mar 21
2011

Jeu d'intelligence artificielle humaine, et inversement

Ecrit par Stephane dans jeuintelligence artificielleinformatique

avatar

Le site du New York Times a récemment mis en ligne une version amusante et ergonomique du célèbre jeux de Pierre-ciseaux-papier. Dans cette version, l'humain internaute que vous êtes doit se confronter à une intelligence artificielle présentée sous deux modes : l'un, d'apprentissage, vous permet d'affronter l'IA tandis qu'elle s'adapte à la volée à vos réponses. L'autre vous permet d'affronter une IA dont les réponses se basent sur les réponses et séquences de réponses observées sur un panel de 200 000 affrontements entre IA et Joueur humain. Cette deuxième est bien évidemment plus intéressante, considérée d'une difficulté supérieure et à ce titre, créditée de la valeur d'IA "Vétéran" (par opposition à une IA Novice).

Ce type de match sous-tend pourtant un paradoxe, puisque vous êtes alors confrontés à des réponses statistiques calculées sur la base d'affrontements avec un humain. C'est donc en quelque sorte un match amical que vous disputez avec un modèle représentatif ou moyen d'humain, ce fameux humain "normal" dont on parle souvent en psychologie mais que l'on ne voit jamais...

Cette partie se révèle alors plus ardue : concevoir des réponses différentes de la norme, ne suffit pas pour gagner. Il faut être capable d'envisager la réponse "moyenne" d'un humain pour réussir à mettre en défaut la machine.

Une défaite nette face à une stratégie réccurenteLe résultat de mon premier affrontement avec la machine en est révélateur : Il a fallu 53 rounds à l'homme que je suis pour venir à bout 20 fois de la machine, après 18 ex-aequo et 15 défaites. Certes, on pourrait objecter, avec raison, que je ne suis qu'un représentant très imparfait de la race humaine, néanmoins, il faut admettre que la machine se défend. Une simple expérience consistant lors d'une nouvelle série de duel, à choisir toujours la même séquence de réponse, révèle qu'il ne faut que quelques matchs pour que la machine "comprenne" la stratégie toute humaine de son adversaire, ne lui laissant pas même l'ombre d'une indulgence dans un résultat de 20 victoires pour la machine, 2 ex-aequo et 2 défaites.

Bref, je vous invite à découvrir cette amusante transposition du Pierre-ciseaux-papier sur le site du New York Times . Ce n'est certes pas ce qu'on fait de mieux en matière d'IA, mais on s'amuse volontiers quelques minutes.

A noter : une partie effectuée complètement au hasard est censée donner un résultat ex-aequo, en théorie. En pratique, l'humain est bien connu pour ne pas répondre dans le cadre des lois du hasard. Ainsi, bien que cela puisse se rencontrer par hasard, un humain à tendance à, par exemple, ne jamais donner 4 ou 5 fois de suite la même réponse. Il en résulte que, dans le cas d'humains essayant de choisir au hasard leurs réponses, c'est quasiment toujours la machine qui gagne...

avr 30
2008

Les machines vont-elles devenir humaines ?

Ecrit par Fabrice dans informatiqueHumainFutur

avatar

Selon le Microsoft Research, la frontière entre l’Homme et l’informatique devrait disparaître en 2020. Un rapport sur ce que devraient être ces interfaces en 2020 est accessible ici (.pdf).

Ce rapport nous dit que d’ici à 2020, la parole et les gestes joueront un rôle central dans nos relations aux machines. Les influx nerveux seront utilisés pour contrôler les ordinateurs, notamment au service des personnes handicapés. La connectivité omniprésente permettra aux systèmes d'être des substituts de la mémoire jusqu’à aider le raisonnement humain. La traçabilité de nos déplacements, de nos actions et de nos positions va se généraliser et des dispositifs médicaux implantés permettront à certaines machines de devenir des parts humaines. L’informatique mobile sera remplacée par une informatique ubiquitaire où chacun aura accès à des milliers d’ordinateurs. Nos activités, enregistrées en continu, seront constamment disponibles.

Selon Richard Harper, coresponsable de cette publication et codirecteur du laboratoire des systèmes socio-numériques chez Microsoft, les auteurs, les concepteurs, distributeurs ou fournisseurs de services devront prendre en compte des valeurs humaines, telles que la confidentialité, la sécurité, la morale ou l’éthique.

Source : InternetActu ; Institut de Cognitique.


Identification

Articles populaires cette semaine

Derniers commentaires

L'exhibitionnisme,... : Bonjour, je ne suis pas un ancien de... Par itamaug
L'exhibitionnisme,... : Bonjour Neuneune, Je me réjouis de... Par Furet
L'exhibitionnisme,... : Bonsoir à vous. Avant de venir ici,... Par Neuneune
Listes de phobies réelles...... : oups voici le lien de l'article sur les... Par ola
Listes de phobies réelles...... : C'est plutôt une liste super... Par ola