Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow Rechercher
Les jumeaux vrais existent-ils? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Aurelie Lamberet   

Les abeilles sont ce qu’elles mangent : de nouveaux travaux pourraient expliquer pourquoi le fait de manger de la gelée royale destine les larves d’abeilles au sort de reine au lieu d’ouvrière. Bien que la composition de cette gelée soit encore largement mystérieuse, Robert Kucharski et ses collègues rapportent que son absorption semble affecter l’expression de divers gènes chez l’abeille en supprimant un processus appelé méthylation. Cette modification chimique de l’ADN des gènes qui réduit leur expression s’effectue en partie via l’enzyme Dnmt3. Lorsque les chercheurs ont interrompu l’activité de Dnmt3 dans les larves d’abeille, ils ont pu mimer l’effet de la gelée royale de sorte que les larves qui se sont développées ressemblaient à des reines au lieu d’ouvrières. Il faudra d’autres recherches pour trouver les gènes impliqués dans ce réseau « épigénétique », mais ces résultats suggèrent déjà que la suppression de Dnmt3 ou une alimentation en gelée royale orientent dans les deux cas vers une plus grande expression de gènes conduisant au développement des reines.

« Nutritional Control of Reproductive Status in Honey Bees via DNA Methylation » par R. Kucharski, J. Maleszka, S. Foret, R. Maleszka de l’Australian National University à Canberra, ACT, Australie ; R. Kucharski, J. Maleszka, S. Foret, R. Maleszka de l’ARC Centre for the Molecular Genetics of Development à Canberra, ACT, Australie.


Anodine, cette info pourrait l'être si elle ne révélait pas une caractéristique de l'ADN, qui depuis quelques années, commence à peine à s'imposer : si l'ADN fut une échelle, on pourrait dire que le décodeur la gravit non échelon par échelon, mais certains échelons seulement...

Qu'il soit d'une disposition différente à un moment ou à un autre et il n'utilisera pas les mêmes échelons : Plus, moins, des échelons similaires ou différents...

C'est une information de première importance, et une théorie qui l'est autant, parce qu'elle remet en cause la toute puissance de l'association gène et détermination : nous possédons un ADN très fourni, et l'expression des gènes qu'il contient se modifie... et en fonction de l'environnement : autrement dit... l'éternelle guerre entre prédétermination génétique ou influence environnementale est bien plus complexe qu'il n y parait! un gène pourra s'exprimer (ie --> donner naissance à des protéines dont l'assemblage ou la fonction, telle quelle, amène à un changement du phénotype) selon les circonstances!

Concrètement, que cela signifie-t-il?

Et bien, par exemple, que les jumeaux vrais ayant un code génétique identique strictement... c'est un peu une pure utopie : techniquement, les codes sont les mêmes. En pratique, l'expression n'est jamais parfaitement la même : et comme c'est l'expression qui détermine ce qu'est l'individu (physiquement - et dans le cas des théories génético-déterministes, mentalement), on ne peut alors pas dire que deux jumeaux vrais sont "identiques génétiquement" : ils le sont au niveau de l'ADN, c'est à dire à un niveau élémentaire. Dès lors que l'on passe aux "conséquences" de cet ADN, les vrais jumeaux se différencient. Il est donc en pratique totalement de fallacieux de croire qu'il peut exister deux personnes génétiquement identiques : la nuance est subtile, car elles possèdent le même code génétique... au niveau élémentaire seulement : dès que l'on considère ne serait-ce que le niveau cellulaire, on voit déjà des différences... Deux codes peuvent être génétiquement identiques, en quelque sorte, tandis que deux personnes ne peuvent l'être.

 

On nomme Epigénèse, en biologie, les processus qui relient le code génétique à leur expression : le simple fait qu'un code reste un code et qu'il reste sujet à modification, aux mécanismes de transcription, etc... qui vont faire de l'information contenu dans ce code, des protéines fonctionnelles d'une sorte ou d'une autre. Les vrais jumeaux n'existent qu'au niveaux de leur codage : tout comme il y'a loin de la coupe au lèvres, il y'a loin de l'ADN à l'individu.

Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
< Précédent   Suivant >

Identification

  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0

Derniers commentaires

Pas de commentaires...