Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
DSM-IV Spécificités et récidives Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : articles, Catégorie : psychologie clinique

Proposé par Stephane Desbrosses, le 18-01-2008



Manuel diagnostique et statistique des troubles mentauxBien que le DSM-IV soit généralement utilisé pour classifier le trouble actuel d’un patient, il peut être utile de donner des indications sur les antécédents, ou d’indiquer un diagnostic provisoire, ou encore d’anticipation. La spécification de récidive peut permettre d'établir le diagnostic de manière plus rapide, facilitant ainsi la prise en charge.

Spécification de la sévérité et de l’évolution du trouble

Un trouble peut également se présenter sous des formes symptomatiques qualitativement différentes… Le clinicien appréciera le nombre, l’intensité des signes et symptômes, ainsi que l’altération du fonctionnement scolaire, professionnel, social, afin de spécifier si besoin est la sévérité du trouble.

On peut alors mentionner dans le diagnostic les spécifications suivantes :

  • Léger : si aucun ou peu de symptômes, en dehors des symptômes nécessaires pour établir le diagnostic, sont présents. La vie sociale ou professionnelle du patient n’en est que peu affectée.
  • Moyen : symptômes et altérations du fonctionnement se situent entre « léger » et « moyen »
  • Sévère : sévérité particulière de certains symptômes, ou présence de nombreux symptômes en plus des symptômes obligatoires pour porter le diagnostic. Egalement, si le fonctionnement social est fortement altéré par les symptômes.
  • En rémission partielle : reste encore quelques symptômes d’un trouble dont tous les symptômes obligatoires ont été auparavant observés ou si l’on sait qu’ils étaient présents.
  • En rémission complète : les symptômes ne sont plus présents mais il peut parfois être utile de conserver une trace de leur présence auparavant. Par exemple, chez un sujet présentant un trouble dépressif majeur et traité sous antidépresseur depuis plusieurs années, qui n’a, pendant ces années, plus présenté les symptômes du trouble dépressif majeur. Pour certains troubles, le diagnostic ajouté de rémission complète peut se transformer après un certains temps (dépendant de la nature du trouble, de l’évolution classique, etc…) en simple « guérison ». D’autres nécessiteront de continuer la surveillance, ou un traitement prophylactique, ce qui justifiera le diagnostic ajouté de rémission, plutôt que de guérison…
  • Antécédents : il peut être utile d’indiquer les antécédents d’un sujet, préalablement diagnostiqué et guéri (sera indiqué par exemple : anxiété de séparation, dans les antécédents).

Des critères de sévérité doivent être indiqués par défaut pour des troubles comme le retard mental, les épisodes maniaques ou dépressifs, ainsi que les troubles des conduites. Les diagnostic de Dépendance à une substance, épisodes dépressifs ou maniaques, incluent également des critères de spécificité liés à la rémission partielle ou complète.

Récidive

Si les critères symptomatiques ne sont pas remplis mais qu’ils traduisent la récidive d’une affection déjà diagnostiquée auparavant, on peut établir le diagnostic actuel ou provisoire avant que l’ensemble des critères nécessaires ne soit rempli. Dans la condition où on ignore si les symptômes suggèrent une récidive, on peut établir un diagnostic en précisant la mention « non spécifié ». Si certains symptômes sont présents ou suggérés, sans être cliniquement significatifs toutefois, il n’est pas nécessaire de porter un diagnostic ou un diagnostic supplémentaire. On peut par contre noter l’utilité d’une mention « dans les antécédents ».
   

Mots-clés : DSM-IV, diagnostic, manuel, pathologie, récidives, convention



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >

Identification

  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0

Derniers commentaires

Pas de commentaires...