Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
Logique de la rupture de communication entre deux personnes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : articles, Catégorie : divers

Proposé par Stephane Desbrosses, le 03-08-2008



Index de l'article
Logique de la rupture de communication entre deux personnes
Page 2
Page 3
Page 4
Rupture de communication : couple, amis, collègues...Certaines situations d'interactions sont particulièrement difficiles à vivre, entre deux conjoints, deux amis, deux collègues, deux parents... Il arrive qu'un événement fâche les deux protagonistes, et que la relation soit momentanément coupée... et cela peut parfois durer des années, dès lors que chacun se trouve trop d'orgueil ou d'appréhension du retour de contact. Deux âmes qui pensent chacune à l'autre, qui seraient heureuses de se retrouver et qui, pourtant, ne semblent le vouloir... Une théorie économique des années 50 et un célèbre paradoxe mathématique nous aident à concevoir la logique de ces ruptures...
 
Nous avons pratiquement tous éprouvé une telle situation de rupture par le passé, peut être, pour certains d'entre vous, en ce moment même. La communication et les rapports inter-personnels paraissent parfois si fragiles et complexes, qu'on ne peut s'étonner de la fréquence élevée de malentendus, de malvenues, d'incompréhensions, menant tout droit à la rupture d'une amitié, d'un amour, d'une entraide, d'une relation, qui nous apportaient jusque là satisfaction. Les gens changent, diront certains, les gens se découvrent, diront d'autres... Il se peut pourtant qu'ils ne fassent que se tromper momentanément, et dans tel cas, la rupture de communication, source de souffrance pour chacun, pourrait et devrait être évitée.

Rupture au présent, cristallisation du passé, sclérose dans l'avenir

Les exemples sont nombreux, de la simple altercation  de la vie quotidienne qui se transforme en bouderie bilatérale, ou personne ne veut céder, jusqu'à l'événement fâcheux qui brouille un fils et son père pour 20 ans... Dès lors qu'une rupture de contact à lieu, se mettent en place des processus psychologiques qui peuvent pousser la rupture à se maintenir, voire à s'amplifier :

  • d'une part, ne pas (plus) communiquer avec l'autre, c'est ne pas pouvoir lui expliquer ou entendre ses explications. La loi du silence empêche les événements passés de prendre le sens le plus proche qui soit de la réalité de chacun, empêche également la mise à jour des raisons et des origines, par exemple. Deux personnes en situation de rupture vont avoir leur propre point de vue sur celle-ci. Ces deux points de vue n'étant pas mis en interaction, il ne pourront donc se transformer en une réalité commune. Pas de réalité commune, c'est-à-dire, pas de compréhension de l'autre, et un statu-quo définitif sur ce qui représente le passé.
  • Une rupture est d'autant plus nette que les deux personnes qui sont dans cette situation s'appréciaient mutuellement. On pourrait dire que les déceptions sont généralement à hauteur des attentes... Au présent, les ruptures sont donc sources de souffrance, le plus souvent, pour les deux parties, chacun estimant que l'autre a davantage de tort ou n'a pas suffisamment répondu aux attentes, comparé à soi. Cet effet très commun met en jeu des phénomènes psychologiques "normaux" comme les biais d'attribution causale : même avec la meilleure volonté, il nous est toujours difficile de reconnaitre l'importance de nos fautes et de ne pas surestimer celles des autres, notamment parce que nous connaissons nos pensées mais ne pouvons que tenter d'évaluer celles d'autrui. Nous avons donc paradoxalement tendance à estimer les circonstances externes pour expliquer nos torts, car nous connaissons ces circonstances externes et pouvont leur trouver des liens atténuant nos torts. Il n'en va pas de même pour autrui : nous n'avons que peu idée d'une situation dans laquelle autrui a commis un acte répréhensible, aussi avons-nous tendance bien injustement à croire que cet acte reflète fidèlement ses pensées courantes et sa personnalité.
  • d'autre part, la rupture de contact est un facteur d'impossibilité de changement, voire de sclérose : l'origine de la rupture nette de contact est régulièrement un sentiment négatif vis-à-vis d'autrui (colère, déception, tromperie, etc...). S'il y'a rupture de contact, autrui n'a alors plus aucun moyen de changer directement ce sentiment négatif ! Par exemple, si vous êtes en colère contre quelqu'un et refusez de lui parler, il y'a peu de moyens pour lui d'essayer de diminuer votre colère... Sa seule option est alors d'attendre que "cela passe", avec pour conséquence un retrait inévitable (voir paragraphe $2) et de revenir un peu plus tard... Et s'il n y a pas de tentative de retour régulière, le sentiment de colère, ou de déception, s'agrandit souvent, se cristallise, ou finalement, laisse place à l'indifférence. La rupture de contact développe de nombreuses conséquences dans l'avenir


D'autres processus encore se mettent en place, qui ne facilitent pas le retour à la communication... Une relation peut facilement être gâchée de cette manière sur un malentendu, une méconnaissance, ou simplement sur une incompréhension de l'autre, alors qu'un mot, une excuse, une tentative de compréhension ou d'abnégation pourrait arranger le tout parfois en quelques secondes.

Les principales caractéristiques d'une rupture de communication sont donc les suivantes : bien évidemment, elle provoque la souffrance, généralement de part et d'autre. Egalement, elle s'auto-entretient, et affaiblit les liens de tel sorte, que, même s'il y'a retour de contact, une nouvelle rupture de communication future sera facilitée... Il s'agit d'un effet proche des effets auto-réalisants, caractéristique de la mise en place de cercles vicieux : une rupture facilite généralement les suivantes...



   


Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
Suivant >

Identification

  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0

Derniers commentaires

Pas de commentaires...