Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow News arrow Le Tabagisme in utero favorise les troubles du comportement
Le Tabagisme in utero favorise les troubles du comportement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : news, Catégorie : reflexions-actus

Proposé par Stephane Desbrosses, le 13-12-2007



Grossesse et tabac n'ont jamais fait bon ménage...Selon les conclusions d'une étude publiée dans Child Psychiatry, le tabagisme aurait un effet catalyseur sur des troubles psychiatriques externalisés, comme le TDAH, entrainant ainsi une agressivité, des troubles des conduites chez l'enfant, qui peuvent se retrouver à l'adolescence et à l'âge adulte sous forme de conduite délictueuse...
 
Le tabagisme serait par contre sans réel effet sur des troubles internalisés comme la dépression ou l'anxiété. Les facteurs physiopsychopathologiques sont cependant difficile à cerner dans la survenue des troubles de l'enfant : on sait que la nicotine intervient défavorablement sur le développement cérébral in utéro, mais également que les mères qui ne peuvent s'arrêter de fumer pendant la grossesse ont un profil psychologique particulier (adaptation plus difficile, relations sociale et affectives pauvres, etc...)

L'étude a été menée par Lisa Gatzke-Kopp et Théodore Beauchaine sur 133 femmes dont les enfants, âgés de 7 à 15 ans souffraient de troubles comportementaux et émotionnels. Ces enfants ont été évalué à partir de deux questionnaires : le Child Behavior CheckList ou CBCL (agressivité, anxiété, dépression, attention…) et le Child Symptom Inventory ou CSI (hyperactivité, trouble des conduites, dépression, dysthymie…).

Sur les 133 femmes interrogées, 16 femmes étaient exposées au tabagisme passif, 21 ont fumé pendant leur grossesse; l'étude montre une forte corrélation entre les troubles d'hyperactivité et déficit d'attention chez les enfants, et le tabagisme de leur mère. Pire, les résultats indique cette corrélation d'une façon similaire chez les femmes exposées au tabagisme passif...

Qui plus est, une boucle s'installe pour l'enfant : Le TDAH, selon une étude réalisée auparavant par Lagrue G et al., (2006) montraient combien les enfants TDAH était surexposés au risque de commencer à fumer, précocément, avec un syndrome de dépendance accru.
 


Source : Gatzke-Kopp L, Beauchaine T. Direct and passive prenatal nicotine exposure and the development of externalizing psychopathology. Child Psychiatry Human Developpement 2007.

Lagrue G et al. Hyperactivité avec déficit de l’attention et dépendance tabagique chez l’adolescent et l’adulte jeune. Le courrier des addictions juin 2006
   

Mots-clés : tabagisme, troubles, comportement, TDAH



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >

Identification

Articles populaires cette semaine

Derniers commentaires

Pas de commentaires...