Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
Psychologie d'ailleurs Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : news, Catégorie : sur-le-web

Proposé par Stephane Desbrosses, le 09-12-2008



Psychologie d'ailleursUne série anecdotique de commentaires et d'expérimentations, tirés de nos lectures sur la toile, tantôt étonnants, tantôt effrayants. Des intelligences artificielles qui se font passer pour des humains, des maladies nouvelles surgissant de délires collectifs... Dans un monde sur lequel on donne des antidépresseurs aux poissons et des lunettes rapetissantes pour diminuer la douleur, on finira par voir des vierges dans les IRM.

Elbot, vainqueur

Paradoxa nous invite à la découverte d'Elbot,  Programme d'Intelligence artificielle qui, cette année, a réussi à hauteur de 25% (3 juges sur 12), le test de Turing. Ce test vise à décider du caractère intelligent (au sens ou l'entendent certains tenants de l'IA, c'est-à-dire, le mime de l'intelligence humaine) en soumettant le programme à une conversation avec des hommes. A défaut de méthodologie plus rigoureuse, est décidé intelligent le programme qui, une heure durant, peut se faire passer pour un humain sans que son interlocuteur (qui ne le voit pas), ne réussisse à déterminer si un humain ou un programme se trouve à l'autre bout de la ligne. C'est encore aujourd'hui, l'un des grands défis de l'I.A.


Délire or not?

Suite à la plainte d'une famille dont un enfant souffrait d'un mal étrange, tout une machinerie se mit en place pour tenter d'en percer le mystère, récalcitrant à tous les diagnostics. L'enfant souffrait d'irritations de la peau, sans signes objectifs d'un parasite quelconque... Hormis peut être, ses parents. Un site Internet se basant sur les symptômes constatés chez l'enfant s'est mis en place dès 2002, décrivant ces symptômes et concentrant des efforts sur cette nouvelle maladie, dont, selon le site impliqué, plus de 13000 familles reportent la présence.

Une bien noble entreprise si elle ne provenait peut être pas d'un délire individuel, se transformant en délire collectif avec l'aide de l'Internet. Des irritations de la peau sans signes objectifs de maladie, se rencontrent chez certains patients atteints de délire de parasitose , un mal fort peu diagnostiqué principalement parce qu'il est rare (3000 cas par an). On est non seulement loin des 13000 familles touchées, mais également de la symptomatologie principale. C'est ce syndrome qui selon les spécialistes dépéchés sur l'affaire, expliquerait les symptômes observés. Cette anecdote montre combien grand est le pouvoir de l'Internet pour la propagation d'idées fausses concernant diagnostics et maladies. Gare à vos sources!


Homicide par défaut de QI

Une étude rétrospective sur plus d'un million de personnes montre que les chances de mourrir par homicide peuvent statistiquement se prédire à partir du quotient intellectuel au début de l'âge adulte. Plus votre QI est élevé, plus faible est la probabilité que vous soyez assassiné. Une forme d'eugénisme naturel & social?


La douleur, c'est dans la tête? Mon oeil!

On sait depuis longtemps que la douleur possède une forte composante psychologique, comme en témoigne l'effet placebo, pouvant expliquer de 4 à 86%  de la sensation subjective de douleur. Cette composante dépend partiellement de l'intentionnalité : une expérimentation   réalisée par Kurt Gray et Daniel M. Wegner montre en effet qu'une douleur infligée intentionnellement et ressentie plus fortement que la même douleur infligée sans le vouloir. Il semble que la douleur soit pour part dans l'oeil de celui qui la ressent, et l'on ne croit pas si bien dire : une autre étude publiée dans Current  Biology, montre l'effet incongru de la vision sur la douleur : des patients ayant mal au bras, possédant des lunettes grossisantes, ressentent la douleur plus intensément lorsqu'ils voient leur bras que s'ils ont des lunettes rapetissantes...


Comme un poisson dans l'eau polluée

Une étude orchestrée par Meghan McGee, de l'université du Minessota, tire une sonnette d'alarme à l'encontre de l'usage des antidépresseurs. Possiblement dangereux pour l'homme, ils le sont également... pour les poissons! De nombreux antidépresseurs sont jetés sans vergogne dans les toilettes, déversés chaque année dans l'environnement qui en fait les frais. De faibles concentrations d'antidépresseurs dans l'eau entrainent des comportements anormaux voire suicidaires chez les jeunes poissons exposés à ces médicaments pendant leur développement. Ceux-ci ne réagissent plus aussi vite à l'approche d'un prédateur. Comme quoi les antidépresseurs tuent, donnez-les à votre pharmacien lorsqu'ils ne sont plus utilisés!

La zone de la Vierge Marie?


La zone cérébrale de la vierge Marie, en vente sur Ebay?

Cette image Irm en a surpris plus d'un. Au centre du cerveau, entre les deux hémisphères, la conformation de la matière apparait telle qu'on pourrait y déceler une représentation de la Vierge Marie. Lorsqu'elle réalisa cet IRM en 2002, Patricia Latrimore, 42 ans, mère et sans assurance médicale, souffrait d'un cancer et divers symptômes plus ou moins liés. Pour elle, il s'agit bien entendu d'un signe évident que quelqu'un écoute ses prières.

Un signe du Très-Haut? Là ou cela devient atypique, c'est que Latrimore, endettée afin de payer les notes des médecins pour ses nombreuses prises en charge, a décidé de mettre aux enchères l'IRM sur Ebay, espérant ainsi récolter le pécule dont elle aurait vraiment besoin pour sortir de son ornière financière. On voit d'ici la polémique : si cette vente aboutit et que Latrimore voit ses voeux exaucés, qui en sera responsable?

Photo par Juan Dale Brown

   


Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >

Identification

  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0

Derniers commentaires

Pas de commentaires...