Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
Une nouvelle classe de psychotropes, juste sous notre nez... Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : news, Catégorie : actualite-recherche

Proposé par Stephane Desbrosses, le 22-05-2008

Le genre Boswellia, dont certaines résines permettent la fabrication d'un encen "anti-dépresseur"!Et ce depuis des millénaires! De nombreux leaders religieux le préconisaient depuis fort longtemps, brûler de l'encen est bon pour l'âme... Une équipe internationale a décrit les mécanismes cérébraux et les effets de l'encen de Boswellie, que l'on savait anti-inflammatoire. Il pourrait bien désormais représenter une nouvelle classe d'anti-dépresseurs et d'anxiolytiques.

Jusqu'à présent et ce malgré l'abondance de la littérature ancienne vantant les mérites de ce type d'encens, celui-ci n'avait encore jamais reçu l'attention adéquate concernant ses effets psycho-actifs. Une équipe regroupant des chercheurs de la réputée John Hopkins University (de Baltimore) ainsi que l'université Hébreuse de Jerusalem a démontré l'effet d'un principe actif de la résine de Boswellie (un genre comprenant une vingtaine d'espèces d'arbres et arbustes) sur certains canaux à ions, ce qui a pour effet de diminuer l'anxiété.

L'acétate d'encens (incensole acetate) testé sur des souris stressées réduit leur anxiété, et entraine l'émergence de comportements plus normaux que l'on ne retrouve pas chez des souris dépressives. Pourtant, jusqu'à présent, brûler de l'encens semblait plus un symbole qu'autre chose. Cette expérimentation objective donc un effet réel. Pour le démontrer, les chercheurs ont simplement recueillis et administré l'acétate d'encens, pour constater un effet spécifique sur certaines régions cérébrales, communément reconnues pour leur rôle dans l'humeur et les émotions, régions qui par ailleurs, sont dors et déjà les cibles de médicaments anti-dépresseurs.

L'acétate d'encens, plus spécifiquement, active une protéine nommée TPRV3 que l'on trouve dans le cerveau des mammifères. Tandis que des souris stressées réagissent à l'encens, celui-ci n'a aucun effet sur des souris stressées "knock-out" dont la protéine TPVR3 n'est pas produite.

Ce nouveau principe actif, de par son action spécifique, permet d'envisager de tout aussi nouveaux médicaments anti-dépresseurs, en même temps qu'il explique la persistance à travers les âges et les cultures,  de certaines pratiques religieuses1 : Brûler de l'encen vous détend bel et bien!

Quel intérêt?

La dépression représente un syndrome majeur, de par son importante prévalence : elle peut toucher en France près de 3 millions de personnes. Certaines études avancent l'idée selon laquelle une personne sur 5 y est tôt ou tard confrontée... Les médicaments n'apportent pas toujours une aide, certains d'entre nous développant des pharmaco-résistances. Un nouveau principe actif donne la voie vers de nombreuses déclinaisons, et bien que cela prenne du temps (voir le cours de pharmacologie), cette découverte laisse entrevoir des solutions de secours, peut être des médicaments dont les effets secondaires seront moins nombreux ou différents. En tous les cas, cela apporte un regain de souplesse dans la prise en charge médicamenteuse des troubles dépressifs, dysthymiques et divers troubles anxiogènes. 


1 Cette découverte a pour origine une pratique classique : les remèdes de grands mères, les pratiques religieuses, sont une source très riche pour la recherche en pharmacologie !

Source : Moussaieff A. Rimmerman N. et al. (20 mai 2008) Incensole acetate, an incense component, elicits psychoactivity by activating TRPV3 channels in the brain. (publié en ligne avant publication papier)

   

Mots-clés : dépression, pharmacologie, psychotrope, médicament, anxiété

Diffuser/enregistrer :

Soumettre au PsychoRing Scoop it! piocher ceci! digg it! tag del.icio.us! newswine! reddit! blogmarks! bookmarklet! blog it! vote! blogmemes fr Partager avec Facebook Partager avec Co.mments Enregistrer sur Live Enregistrer avec Google Bookmarks

1 commentaire(s)

Ecrit par: Aztek le 22-05-2008

Article très intéressant ! Je me pose une question : cela fonctionne-t-il avec tous les encens ? Peut-être y aurait-il un lien à faire avec l'effet des odeurs... Quels autres effets peut-il y avoir avec telle odeur ou telle autre ?

 


Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
 
< Précédent   Suivant >

Identification

  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0

Derniers commentaires

L'exhibitionnisme,... : Bonjour, je ne suis pas un ancien de... Par itamaug
L'exhibitionnisme,... : Bonjour Neuneune, Je me réjouis de... Par Furet
L'exhibitionnisme,... : Bonsoir à vous. Avant de venir ici,... Par Neuneune
Listes de phobies réelles...... : oups voici le lien de l'article sur les... Par ola
Listes de phobies réelles...... : C'est plutôt une liste super... Par ola