Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow News arrow L'éducation retarde les symptômes d'Alzheimer
L'éducation retarde les symptômes d'Alzheimer Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : news, Catégorie : actualite-recherche

Proposé par Stephane Desbrosses, le 13-12-2007



L'éducation continue, le meilleur entrainement pour lutter contre la maladie d'Alzheimer... mais l'évolution et la perte des fonctions cognitives due à la maladie sont en ce cas beaucoup plus rapides lorsqu'elles s'installent.
L'étude, effectuée sur 117 patients soupçonnés de développer la maladie d'Alzheimer, a montré une perte des performances cognitives de l'ordre de 4% plus rapide pour chaque année d'éducation en plus. Cependant, l'âge d'apparition des symptômes pour les personnes les plus éduquées est plus tardif.

"Notre expérimentation montre qu'une personne ayant étudié pendant 16 ans voit ses performances cognitives diminuer 50% plus vite qu'une autre n'ayant bénéficié que de 4 ans d'éducation", précisent les chercheurs.

C.B Hall l'explique ainsi : un haut niveau d'éducation retarde l'apparition des troubles cognitifs en ce sens que le patient dispose de plus grandes capacités d'adaptation cérébrale. Tandis que les manifestations physiologiques de la maladie d'Alzheimer ont un impact très tôt sur les performances cognitives de personnes peu éduquées, des manifestations physiologiques du même ordre seront plus facilement palliées par la mise en place de stratégies compensatoires, chez les personnes dont le niveau d'éducation est plus élevé.

Mais au bout d'un temps, les dégats physiologiques sont trop importants pour que les stratégies compensatoires restent efficaces, c'est alors une chute flagrante des performances, qui se stabilise au niveau de celles des personnes moins éduquées.



Source : Education delays accelerated decline on a memory test in persons who develop dementia, C. B. Hall et collègues, Albert Einstein College of Medicine, New York.
   


Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >