Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow News arrow L'apprentissage à long terme se gère
L'apprentissage à long terme se gère Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : news, Catégorie : actualite-recherche

Proposé par Stephane Desbrosses, le 13-12-2007



Rien ne sert de bachotter, il faut réviser à pointTandis que certains optent pour le bachottage à la veille des examens, d'autres passent énormément de temps à étudier dans l'espoir que les connaissances s'intègrent et qu'au jour voulu, rien ne soit plus facile que d'étaler sur papier des souvenirs précisément ancrés dans la mémoire. Pourtant, la meilleure façon d'apprendre à long terme, semble dépendre... du temps qu'il vous reste jusqu'à l'examen!

Selon une étude réalisée par Doug Rohrer and Harold Pashler, la stratégie d'apprentissage à long terme la plus efficace consiste à instaurer une périodicité de révision, en fonction de la durée impartie jusqu'au test vous demandant de retourner ce que vous aurez appris.

Inutile de trop réviser, encore moins en une seule fois, ni d'attendre le dernier moment pour reprendre des cours déjà appris : ni l'over-learning ni le bachottage de dernière minute ne semblent efficaces, l'un fatiguant excessivement pour un apprentissage qui n'est pas meilleur, l'autre introduisant une certaine dose de confusion dans vos souvenirs.

L'over-learning? Il s'agit d'un concept avancé pour exprimer le fait de trop réviser... Mais quand reconnaitre que l'on révise trop? Songez par exemple une liste de mots que vous devez apprendre par coeur : lorsqu'au bout de quelques essais, vous finissez par ne commettre aucune erreur, vous maîtrisez suffisamment pour passer à autre chose. Inutile de recommencer et vérifier de nombreuses fois durant la session d'étude. Sur-réviser n'est efficace qu'à court terme.

Par contre, il peut etre très efficace de reprendre le matériel appris en fonction du temps qu'il vous reste, afin d'ancrer vos connaissances : une deuxième session d'étude comprise entre 10 et 30% du temps pour lequel vous souhaitez retenir ce que vous avez appris, semble le moment idéal. Ainsi, les meilleurs taux de remémoration sont obtenus lorsque la deuxième session d'apprentissage est effectuée un jour après la première, dans le cas où l'examen se déroule 10 jours après. Une deuxième session après un mois est de même efficace dans le cas où l'examen se déroule 6 mois plus tard...

Cette recherche pourrait avoir des implications dans la formation des livres : donner quelques rappels de pages précédentes dans des pages ultérieures d'un livre permettrait de mieux ancrer les souvenirs, et donc d'améliorer l'apprentissage.


Doug Rohrer, Harold Pashler (2007) ''Increasing Retention Without Increasing Study Time'', Current Directions in Psychological Science 16 (4), 183–186.

   

Mots-clés : Apprentissage, MLT



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >