Ou une branche de l'Informatique?

Section : articles, Catégorie : intelligence artificielle

Proposé par Stephane Desbrosses, le 20-12-2007



L'IA est indissociable de l'informatiqueCette deuxième thèse avance l'idée d'un ordinateur non seulement outil de recherche, mais aussi but de cette recherche. Pousser le progrès et rendre l'ordinateur de plus en plus performant et habile constitue le dessein avoué de ce mouvement de l'IA.
 
Il ne s'agit pourtant pas d'augmenter la capacité d'un disque dur ou la rapidité d'un processeur, problèmes qui relèvent plus de la physique d'une part et du commerce de l'autre part. Non, l'IA se propose plutôt de concevoir des méthodes (parfois les machines qui vont avec) avec l'objectif d'utiliser les propriétés intrinsèques à l'ordinateur, simuler (voire recréer pour le plus optimistes) des fonction "intelligentes", leur faire accomplir des tâches qui, il y a un siècle, auraient été considérées comme facultés humaines uniquement", et qui "impliquent du raisonnement symbolique plutôt que des calculs arithmétiques (Shortliffe, 1976).

Force est cependant d'y rajouter une nuance : les progrès des autres disciplines aidant, certaines de ces fonctions ou facultés sont maîtrisées de nos jours, nous possédons les algorithmes correspondant (par exemple, la dérivation symbolique d'une fonction mathématique) et ne nécessitent donc pas de recherche approfondie. L'IA a dons pour but de créer programmes (et éventuellement support) permettant de traiter des "problèmes pour lesquels nous ne connaissons pas de méthode directe et assurée de résolution" (Lindsay et al, 1980). Ces problèmes sont principalement ceux pour lesquels nous traitons de l'information sans réellement savoir comment nous nous y prenons, à savoir divers tâches quasi inconsciente comme la compréhension et l'utilisation du langage, la perception ou l'apprentissage, la résolution de problèmes,...

Mais en aucun cas il n y a de visée, pour cette thèse informatique, de la compréhension des facultés humaines. L'informaticien de l'IA se moque de savoir si l'homme parvient lui-même à trouver les solutions que sa machine proposera, et ne se soucie de savoir si la méthode de l'humain est la même que celle de la machine ou non.

Source : Connaissances générales
   

Mots-clés : informatique, ordinateur, performance



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté