Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow News
Espace Communautaire
L'espace communautaire suit l'actualité des espaces personnels de chaque membre.

mai 28
2010

Le titre de Psychothérapeute

Ecrit par Fabrice Pastor dans psychothérapeutedécret2010

avatar

A partir du 1er juillet 2010, le titre de "Psychothérapeute" ne sera plus d'usage libre. Encore jusqu'à aujourd'hui, n'importe qui pouvait mettre une plaque "Psychothérapeute" devant chez lui.

Ce titre sera réservé aux médecins psychiatres, aux psychologues cliniciens (Master ou DESS), et à eux qui ont exercé la psychothérapie pendant plus de 5 ans.

Notons enfin qu'il est demandé aux candidats une formation de 100 heures et un stage de 2 mois s'ils sont Psychologues Cliniciens, et ni stage ni formation pour les médecins psychiatres.

Pour les autres professionnels n'étant ni médecins, ni psychologues, ni psychanalystes, il leur faudra effectuer une formation de 400 heures ainsi qu'un stage de spécialisation de 5 mois.

Le détail du décret ici : http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=20100522&numTexte=00024&pageDebut=00024&pageFin=

Fabrice

Partager : Psychoring · Del.icio.us · Scoopeo · My yahoo · Blogmarks · Digg · Spurl · Reddit · Furl ·

Commentaires (1)Add Comment
...
Ecrit par cogitum84, septembre 10, 2013
C'est un sujet qui me concerne, je vais commencer une formation diplômante pour devenir psycho-praticien ! Le titre qui devrait remplacer celui de psychothérapeute, et qui est destiné aux personnes n'étant pas détentrices d'un diplôme universitaire. Je crois que l'on pourra se doter du titre de "psycho-praticien en psychothérapie" ! Ce qui pour moi est un peu l'exemple type du : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? smilies/wink.gif

Ecrivez un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy

Identification

Articles populaires cette semaine

Derniers commentaires

Pas de commentaires...