Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
Espace Communautaire
L'espace communautaire suit l'actualité des espaces personnels de chaque membre.

oct. 11
2008

Langage et surdité : deux feedbacks pour la production de la parole

Ecrit par Stephane Desbrosses dans surditéneuroscienceslangage

avatar

On sait depuis longtemps que l'écoute et la parole sont intimement liées, le pouvoir de s'entendre parler, permettant par rétroaction d'affiner notre production de parole. Cela explique que des patients devenant sourds perdent l'usage de la parole. Pourtant, cette perte est progressive, et dure même dans certains cas, de nombreuses années. On pouvait croire que la parole étaient une habitude, sans réellement comprendre comment des personnes devenues sourdes, conservaient aussi longtemps la faculté de parler intelligiblement.

Une étude publiée le mois dernier dans Nature Neuroscience, apporte une explication nouvelle : le feedback de la parole, permettant d'avoir une idée de ce que l'on dit, n'est pas seulement pris en charge par l'audition, mais également par un complexe mélange de sensations provenant des organes producteurs de la parole.

Pour le montrer, David Ostry et Sazzad Nasir de l'Université McGill au Canada, ont réalisé une expérience d'apprentissage moteur de la parole chez 5 sujets devenus sourds profonds une fois adultes et 6 autres sans problèmes d'audition, d'âge comparable.

Les personnes sourdes étaient porteuses d'un implant cochléaire mais le dispositif avait été mis hors circuit pour l'expérience.

Les participants devaient émettre de courtes syllabes alors que le mouvement de leurs mâchoires était légèrement contrarié par un appareillage, provoquant tout d'abord une déformation des sons. Mais après des centaines de répétitions, les participants étaient capables d'adapter leurs mouvements pour corriger ces erreurs, sourds et entendants montrant la même faculté d'adaptation.

Selon les chercheurs, ces travaux montrent que la production de la parole est à la fois reliée à l'audition et à des récepteurs des muscles, de la peau, et des tissus mous du conduit vocal, qui gardent en mémoire des sensations.

Cette expérience apporte de nouvelles informations quant à l'apprentissage de la parole : lorsque l'on apprend à parler, non seulement notre audition, mais également le système proprioceptif, interviennent pour nous permettre d'adapter notre production de parole. Devenir muet pourrait donc provenir de la défaillance d'un des deux systèmes seulement, comme c'est le cas lors de surdité. L'autre système étant toujours viable, cette expérimentation pose les bases de nouvelles formes de thérapies du langage basées sur l'amélioration du système proprioceptif, afin de permettre aux patients sourds de conserver la faculté de parler. Elle permet également de comprendre un peu mieux les mécanismes qui sous-tendent la production de la parole.

Source : communiqué AFP

Partager : Psychoring · Del.icio.us · Scoopeo · My yahoo · Blogmarks · Digg · Spurl · Reddit · Furl ·

Commentaires (1)Add Comment
...
Ecrit par shishi, décembre 19, 2008
Intéressant, cet article! smilies/grin.gif J'en profite pour laisser un petit témoignage. Faut dire que je suis moi-même atteinte de surdité profonde depuis ma petite enfance. La cause? Inconnue. Plusieurs médecins ont donné des hypothèses mais aucun diagnostic officiel. Le plus probable est génétique.

Je suis née entendante. Tout était normal dans tous les aspects, j'étais en santé, je parlais comme tous les enfants. Vers l'âge de 5-6 ans, mon ouïe diminuait au fur et à mesure jusqu'à ce que je n'entende plus aucun son. C'était le silence total, ça a été un choc traumatisant étant donné que j'avais déjà entendu! Parallèlement, ma capacité de parler diminuait. Je faisais des erreurs d'élocution, de prononciation. Personne ne me comprenait et je ne comprenais personne aussi. Mon dieu que je parlais mal!

J'ai commencé à porter 2 prothèses auditives mais pas d'implant cochléaire (mon père est contre cela et moi de même). J'ai réappris à entendre des sons et des bruits ( sachez que les prothèses ne servent pas à distinguer les mots) puis j'ai été suivie d'une orthophoniste, ce qui m'a permis de réapprendre à parler et à apprendre à faire de la lecture labiale.

Aujourd'hui, j'ai 25 ans et je parle quasiment comme toute personne entendante. Au point que le monde des entendants oublient que je suis sourde!

Il est primordial pour moi de rester en contact avec des personnes entendantes car sans cela, je ne pourrais pas faire travailler mes cordes vocales, mon élocution, etc. Je risquerai justement de perdre la capacité de parler convenablement.

Ecrivez un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy

Identification

  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0

Articles populaires cette semaine

Derniers commentaires

Pas de commentaires...