Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow Communauté
Espace Communautaire
L'espace communautaire suit l'actualité des espaces personnels de chaque membre.
Category >> psychanalyse

juin 17
2008

Les psychanalystes sont-ils accros à la télévisions ?

Ecrit par jcdardart dans televisionpsychanalyseanalyse des médias

avatar

C'est la question que l'on pourrait se poser à la vue du nombres d'analystes que l'on voit dans les emissions télé (Tisseron, Miller, Stora). Si c'est en tant qu'analystes que ceux-là interviennent, on sent toujours une petite gêne quant à se qu'ils s'autorisent à dire. En effet, un discours sur l'inconscient ne peut s'emmettre dans les ondes si facilement que ça. Ce qui touche à l'intime, au refoulé et à l'interdit n'a pas à priori sa place sur la place publique. D'où un discours à demi-mots...

Tout commença avec Françoise Dolto en 1976 à la radio, puis à la télévision avec Serge Leclaire dans son Psyshow en 1983 produit par Pascale Breugnot (qui est particulièrement connue pour la production de reality show à succés).

Cela dit, il faut noter que nous sommes passé d'emissions de psychologies où l'intime était dévoilé à des psychanalystes qui interviennent dans un champ bien précis, en tant que spécialiste d'un objet. Tisseron intervient en tant que le psychanalyste de l'image et s'attache à analyser les images; Miller, lui intervient plutôt comme un chroniqueur de télé plus clasique; et Stora en tant que spécialiste des mondes numériques donne son éclairage sur des phénomènes numériques et tempère souvent les choses avec un sens de la nuance plus qu'appréciable.

Ainsi, les psychanalystes ont trouvés une autre fonction que celle de faire des mini-séances en publique, dérive de jadis qu'on peut raisonablement penser comme contestable.

heureusement le tire a été corrigé ;) 

mai 09
2008

Entretien avec François Ansermet et Pierre Magistretti : psychanalyse et biologie

Ecrit par jcdardart dans psychanalyseneurosciences

avatar

 À chacun son cerveau : plasticité neuronale et inconscientFrançois Ansermet et Pierre Magistretti, auteurs de À chacun son cerveau : plasticité neuronale et inconscient, sont reçus par Lisa Ouss et Sylvain Missonnier pour le site web du Service de Pédopsychiatrie de l'Hôpital Necker-Enfants malades . A cette occasion le psychanalyste et le neurobiologiste continuent leurs réflexions entammées dans leur ouvrage.

 

Partant de l'esquisse pour une psychologie scientifique de Freud, ici se recroise à nouveau 2 perspectives que l'on a longtemps opposé : le biologique et le psychique.

>>Voir la vidéo

 

 

 

Présentation :

 

Et si, selon le vœu même de Freud, la psychanalyse pouvait trouver un appui dans les neurosciences ? Et si, réciproquement, celles-ci gagnaient à intégrer leurs découvertes au modèle psychanalytique ?

François Ansermet et Pierre Magistretti nous proposent ici une articulation originale entre deux disciplines souvent présentées comme antagonistes. Le point de rencontre : les mécanismes de plasticité neuronale grâce auxquels le cerveau reste ouvert au changement et modulable par l’expérience.

En tout cas, le moment semble enfin venu d’explorer les bases biologiques de l’inconscient à travers un nouveau paradigme.

Psychanalyste, François Ansermet est professeur de pédopsychiatrie à la faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne et médecin-chef au service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent.

Professeur de neurosciences à l’École polytechnique fédérale et à l’Université de Lausanne, Pierre Magistretti est directeur du centre de neurosciences psychiatriques du Centre hospitalier universitaire vaudois. Il a été président de la Fédération européenne des sociétés de Neurosciences.

-------
Lire aussi : psychanalyse et neurosciensces sur france culture

mars 28
2008

Psychanalyse et neurosciences sur france culture

Ecrit par jcdardart dans psychanalyseneuropsychologie

avatar

Dans le grand débat parfois meurtrier entre Neurosciences et Psychanalyse, un point, un enjeu crucial relie ses deux approches et les dépassent. En effet, un questionnement entre l'esprit, le corps et leurs interactions à traverser la philosophie depuis Descartes. Entre les partisants de l'homme comme machine et de l'homme comme étant uniquement esprit et idées, d'autres quant à eux pensaient que l'un est l'autre ne s'opposaient pas mais qu'il existait une intersection. Spinoza disait qu'il était idiot de les opposer car l'âme s'incarnait dans le corps.

De plus, Freud était à la base un neurologue et sa façon de penser l'homme était davantage influençée par sa formation scientifique que par une quelconque tradition des sciences de l'esprit dans lesquelles il ne s'est jamais reconnu. Dans Les trois essais sur la théorie sexuelle, Freud émettait l'hypothèse que les pulsions se spécifiaient par leur qualité énergétiques voir chimiques. C'est dans une note de bas de page qu'il ouvre un champs en supposant que très certainement quand la science aura progréssé, l'on pourra agir directement chimiquement sur les pulsions. Belle intuition, bien que ce ne soit pas sur la pulsion qu'on agit chimiquement aujourd'hui :

Au delà d'une lutte fraticice certains pensent les choses autrement.

1/ Ceux qui pensent que l'on peut mixer les deux approche.

2/ ceux qui considèrent que ce sont deux choses qui n'ont rien avoir. Mais que l'un et l'autre peuvent se tolérer et se respecter : Pas de concurence puisque ce sont deux métier différents n'agissant pas sur le même plan.

3/ Une troisième voie affirme que se sont deux choses qui ne peuvent absolument pas se recouvrir mais qu'il y a tout de même des points d'intersections.

Il y a là un débat fort intéressant commencé il y a des siecles sans avoir vraiment trouvé encore de réponses malgrès des pistes à suivre.

Sur France culture dans les vendredis de la philosophie du 21 mars 2008. Un débat s'est déroulé à ce sujet, fort passionnant et instructif.

A ne pas manquer.

>> Ecouter 

mars 25
2008

Un tableau sur le Moi-Peau bien pratique

Ecrit par jcdardart dans psychanalyseAnzieu

avatar

Pour ceux qui s'intéresse au concept de Moi-peau de Didier Anzieu, il existe un tableau bien pratique créé par Yann Leroux.

>>Consulter  

mars 25
2008

Désintégration et Non-intégration chez winnicott

Ecrit par jcdardart dans winnicottpsychanalyse

avatar

Dans l'oeuvre de Winnicott, deux concepts posent souvent problèmes car on les confonds : La désintégration et la non-intégration.

La non-intégration est bien un état du développement normal un stade où les différentes componsantes ne sont pas encore intégrées.

On retrouve la non-intégration dans le repos, le rêve et la créativité artistique. Et ceci par processus de régression.

La désintégration on la retrouve dans la psychose. Pour Winnicott elle viserait à défendre la personne d'une régression. Ce qui est original, ici ce n'est pas tant la régression qui est pathologique mais son empêchement.

cf D.W Winnicott, "L'intégration du Moi au cours du développement de l'enfant." in Processus de maturation chez l'enfant, développement affectif et environnement


Identification

Articles populaires cette semaine

Communauté

Derniers Articles Personnels

Catégories
2010, agression, alcool, Alzheimer, analyse des médias, Anzieu, biologie, burn-out, Canada, cerveau, chirurgie, cognition, communication, compétition, conditionnement, conscience, cortex préfrontal, couple, Criminologie, dopamine, drogues, décret, dégénérescence, enfant, esprit, ethologie urbaine, Futur, Gilles de la Tourette, gouvernement, génétique, historique, homme-animal, homme-femme, Humain, infidélité, informatique, intelligence artificielle, internet, intuition, IRM, jeu, jeu video, langage, livres, logique, manipulation, Master, Medecine, mensonge, menteur, médicament, Nanotechnologies, neurophysiologie, neuropsychiatrie, neuropsychologie, neurosciences, news, OGM, Paranoïa, police, Pratique clinique, presse, psyblogs, psychanalyse, Psychologie, psychologie animale, psychologie clinique, psychologie cognitive, psychologie du travail, psychologie quotidienne, psychologie sociale, psychopathologie, psychothérapeute, psychotropes, Rapports publics, rapports sexuels, Religion, revues, revues électroniques, Réalité Virtuelle, récompense, sexologie, soldats, sommeil, sport, stress, subliminal, suicide, surdité, syndrome, TDAH, television, Test, Thérapie, TOC, vieillesse, vieillissement, vision, Web, winnicott, électroencéphalogramme, épuisement, éthologie