Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow Communauté
Espace Communautaire
L'espace communautaire suit l'actualité des espaces personnels de chaque membre.
Category >> neuropsychologie

août 22
2008

Nouveau Psyblogs : http://psychologie-m-fouchey.psyblogs.net/

Ecrit par Stephane dans psyblogsneuropsychologie

avatar

Cliquez pour voir le site Ces dernières semaines, nous avons eu le plaisir de travailler un nouveau psyblogs pour Marlène Fouchey, Clinicienne d'orientation neuropsychologique, très intéressée par la criminologie, pour laquelle elle développe actuellement un projet.

Ce site servira notamment de support de cours et de présentation personnelle (projets, mémoire). Principalement orienté vers la neuropsychologie, il ne s'y limite pas cependant, et aborde la criminologie et la psychologie clinique, par exemple. 

Son nouveau site est accessible à cette adresse : http://psychologie-m-fouchey.psyblogs.net/

Newsletter ou abonnement par rss disponible. Le mieux pour s'en faire ue idée est de le visiter ;)

Voici également une brève présentation de l'auteure

Bonnes visites!

 

Marlène fouchey - http://psychologie-m-fouchey.psyblogs.net/

 

juin 14
2008

115 ans mais plus jeune qu'il n'y parait

Ecrit par Aurelie dans vieillesseneuropsychologiedégénérescencecerveau

avatar

Agé mais pas dégénéré, le cerveau plus que centenaire observé par une équipe mixte de l'Université de Groningen en Hollande, se portait encore bien lorsque le corps qui l'habritait en était sur sa fin.

Plusieurs tests effectués avec la patiente peu avant son décès, indiquaient des performances proches de ceux d'individus moins âgés, de l'ordre de 60 à 80 ans. Aucune présence notable de maladie ou de sénescence anormale... Ce qui laisse suggérer que le cerveau peut fonctionner de bonne façon pendant très longtemps. L'étude, publiée dans le journal Neurobiology of Aging, suggère également que les maladies cérébrales ne sont pas inévitables. Autrement dit, les limites habituelles au bon fonctionnement cérébral peuvent encore être repoussées, bien au dela de ce que l'on observe d'ordinaire.

Dunnen W., et al.,  "No disease in the brain of a 115-year-old woman", Neurobiology of Aging, In Press, Corrected Proof, Available online 4 June 2008. via Mixing Memory

 

mai 25
2008

Toc ou Tourette? une distinction nécessaire

Ecrit par Aurelie dans TOCsyndromepsychopathologieneuropsychologieGilles de la Tourette

avatar

30 à 50% des personnes atteintes du syndrome de Gilles de la Tourette le sont également par le trouble obsessionnel-compulsif, Cette comorbidité n'est pourtant pas le signe d'une interdépendance : selon une étude publiée dans la revue Progress in Neuro-Psychopharmacology & Biological Psychiatry, ces deux pathologies présentent un profil neurocognitif distinct.

Pour leur étude, des chercheurs de l’Université de Montréal et du Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H.-Lafontaine, ont observés les performances de 4 groupes distincts :

  • 14 patients souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette seul constituaient le 1er groupe
  • 12 patients souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette et du TOC constituaient le 2ème groupe
  • 15 patients souffrant seulement du TOC constituaient le 3ème groupe
  • 14 personnes sans trouble neurologique ou psychatrique formaient un groupe contrôle

Les sujets effectuaient une série de tests visant à évaluer le fonctionnement de plusieurs de leurs processus cognitifs sous-tendus par des zones cérébrales spécifiques, notamment à l'aide d'un électro-encéphalogramme (on mesurait notamment les pics p200 et 300).

Les résultats de cette étude permettent de dissocier clairement les deux syndrômes, ce qui indique la voie vers le soin que l'on doit leur apporter : chaque syndrome doit faire l'objet d'une prise en charge spécifique. Selon le docteur Marc Lavoie, l'un des auteurs de l'étude, "Cette découverte pourrait avoir des répercussions majeures pour le traitement de ces maladies. Pour soigner les symptômes du syndrome de Gilles de la Tourette, il faut d’abord déterminer les syndromes du TOC et s’y attaquer". Pourquoi?

Accessoirement, cette recherche a permis de mettre à jour une importante différence, entre les deux syndromes, de par les processus de mémoire de travail, suractivés dans le cas du syndrome de Gilles de la Tourette (par rapport au groupe contrôle), et inversement diminué en ce qui concerne les Tocs. Ces deux pathologies, dans ce cas précis, ont des effets qui s'annulent plus ou moins... Autrement dit, soigner l'une risque fort d'exacerber l'autre! Il est donc nécessaire de prendre en charge chaque syndrome en parallèle...

Le syndrome de Gilles de la Tourette se caractérise par des tics moteurs et verbaux qui commencent pendant l'enfance. La prévalence de ce trouble est estimée entre 0,05 et 3% des enfants, environ 1% des adultes. Le Trouble obsessionnel-compulsif ou TOC , est un trouble anxieux caractérisé par des obsessions et des compulsions, dont la prévalence se situe aux alentour de 2,5% de la population mais dont l'âge moyen se situe vers 20 ans.

 

mars 28
2008

Psychanalyse et neurosciences sur france culture

Ecrit par jcdardart dans psychanalyseneuropsychologie

avatar

Dans le grand débat parfois meurtrier entre Neurosciences et Psychanalyse, un point, un enjeu crucial relie ses deux approches et les dépassent. En effet, un questionnement entre l'esprit, le corps et leurs interactions à traverser la philosophie depuis Descartes. Entre les partisants de l'homme comme machine et de l'homme comme étant uniquement esprit et idées, d'autres quant à eux pensaient que l'un est l'autre ne s'opposaient pas mais qu'il existait une intersection. Spinoza disait qu'il était idiot de les opposer car l'âme s'incarnait dans le corps.

De plus, Freud était à la base un neurologue et sa façon de penser l'homme était davantage influençée par sa formation scientifique que par une quelconque tradition des sciences de l'esprit dans lesquelles il ne s'est jamais reconnu. Dans Les trois essais sur la théorie sexuelle, Freud émettait l'hypothèse que les pulsions se spécifiaient par leur qualité énergétiques voir chimiques. C'est dans une note de bas de page qu'il ouvre un champs en supposant que très certainement quand la science aura progréssé, l'on pourra agir directement chimiquement sur les pulsions. Belle intuition, bien que ce ne soit pas sur la pulsion qu'on agit chimiquement aujourd'hui :

Au delà d'une lutte fraticice certains pensent les choses autrement.

1/ Ceux qui pensent que l'on peut mixer les deux approche.

2/ ceux qui considèrent que ce sont deux choses qui n'ont rien avoir. Mais que l'un et l'autre peuvent se tolérer et se respecter : Pas de concurence puisque ce sont deux métier différents n'agissant pas sur le même plan.

3/ Une troisième voie affirme que se sont deux choses qui ne peuvent absolument pas se recouvrir mais qu'il y a tout de même des points d'intersections.

Il y a là un débat fort intéressant commencé il y a des siecles sans avoir vraiment trouvé encore de réponses malgrès des pistes à suivre.

Sur France culture dans les vendredis de la philosophie du 21 mars 2008. Un débat s'est déroulé à ce sujet, fort passionnant et instructif.

A ne pas manquer.

>> Ecouter 


Identification

Articles populaires cette semaine

Communauté

Derniers Articles Personnels

Catégories
2010, agression, alcool, Alzheimer, analyse des médias, Anzieu, biologie, burn-out, Canada, cerveau, chirurgie, cognition, communication, compétition, conditionnement, conscience, cortex préfrontal, couple, Criminologie, dopamine, drogues, décret, dégénérescence, enfant, esprit, ethologie urbaine, Futur, Gilles de la Tourette, gouvernement, génétique, historique, homme-animal, homme-femme, Humain, infidélité, informatique, intelligence artificielle, internet, intuition, IRM, jeu, jeu video, langage, livres, logique, manipulation, Master, Medecine, mensonge, menteur, médicament, Nanotechnologies, neurophysiologie, neuropsychiatrie, neuropsychologie, neurosciences, news, OGM, Paranoïa, police, Pratique clinique, presse, psyblogs, psychanalyse, Psychologie, psychologie animale, psychologie clinique, psychologie cognitive, psychologie du travail, psychologie quotidienne, psychologie sociale, psychopathologie, psychothérapeute, psychotropes, Rapports publics, rapports sexuels, Religion, revues, revues électroniques, Réalité Virtuelle, récompense, sexologie, soldats, sommeil, sport, stress, subliminal, suicide, surdité, syndrome, TDAH, television, Test, Thérapie, TOC, vieillesse, vieillissement, vision, Web, winnicott, électroencéphalogramme, épuisement, éthologie