Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow Communauté
Espace Communautaire
L'espace communautaire suit l'actualité des espaces personnels de chaque membre.
Category >> cortex préfrontal

sept. 17
2008

Système de récompense et cortex préfrontal : une meilleure compréhension du vieillissement cérébral

Ecrit par Fabrice dans vieillissementrécompensedopaminecortex préfrontalAlzheimer

avatar

Jean-Claude Dreher du Centre de neuroscience cognitive (CNRS/Université Lyon 1) en collaboration avec une équipe américaine du National Institute of Mental Health (Bethesda, Maryland) vient de montrer comment l'activité de la dopamine affecte des circuits neuronaux vitaux impliqués dans la motivation, l'apprentissage… c'est-à-dire les « circuits de la récompense ». Ils ont également démontré comment cette activité change lors du vieillissement. Ces résultats cruciaux pourraient bien, à long terme, mener à des stratégies thérapeutiques pour des maladies liées à un vieillissement anormal du cerveau, comme celle d'Alzheimer. Ces résultats sont publiés en ligne dans la revue américaine the Proceedings of the National Academy of Science (PNAS).

Dans leur étude, Jean-Claude Dreher et ses collègues ont observé le cerveau de 20 jeunes âgés d'une vingtaine d'années et celui de 13 sexagénaires. Ils ont utilisé deux puissantes techniques d'imagerie cérébrale : l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (ou IRMf), permettant de voir les zones du cerveau activées pendant l'exécution d'une tâche ; et la tomographie par émission de positrons (TEP), capable de mesurer la synthèse de dopamine. Ils observaient le cerveau des participants pendant que ces derniers regardaient l'image animée d'une machine à sous, suivie ou non d'une image montrant un gain d'argent ; ces deux images stimulant toutes deux les circuits neuronaux de la récompense.

Les résultats ont montré chez les personnes âgées, un niveau bas de fabrication de dopamine (observé en TEP) est lié à une activation anormalement élevée du cortex préfrontal (observé en IRMf). Cette activation élevée pourrait refléter l'existence d'un système de compensation nous permettant d'avoir un circuit neuronal de la récompense fonctionnant un minimum lors de nos vieux jours ; ce dernier étant vital. De plus, quand les participants apprenaient qu'ils avaient effectivement gagné à la machine à sous, les scientifiques ont noté que deux zones du cortex frontal et pariétal s'activaient moins chez les personnes âgées que chez les jeunes. D'après Jean-Claude Dreher, cela indique que le cerveau des personnes âgées est simplement moins sensible aux récompenses en l'occurrence ici, à l'argent.

Ces données sont très importantes pour la recherche fondamentale et médicale, car jusqu'à présent chez l'homme, seules des preuves indirectes - provenant d'études cliniques - suggéraient une association entre synthèse de la dopamine et le système cérébral du traitement des récompenses. De plus, il n'existait pas de données chez l'humain démontrant l'altération de cette relation lors du vieillissement.

Source : Communiqué de presse du CNRS. http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1418.htm

juil. 01
2008

Des jumelles pour lire dans l'inconscient

Ecrit par Fabrice dans soldatsintuitionélectroencéphalogrammecortex préfrontal

avatar

Les neurosciences ont confirmé ce que la sagesse populaire sait depuis bien longtemps : notre intuition nous permet de “savoir” les choses bien avant que notre esprit conscient l’ait remarqué. Traduit en termes scientifiques, cela veut dire que notre cerveau repère des patterns, des structures dans l’environnement, avant même que nous soyons capable de les verbaliser. Reste que, souvent, l’esprit reste sourd à ces appels de notre inconscient.

Comment améliorer la communication entre les différentes parties de notre cerveau ? C’est la question que s’est posée la Darpa, avec pour objectif d’accroitre la capacité de réaction des soldats sur le terrain. Sa solution : une paire de jumelles de haute qualité associée à un électroencéphalogramme. Lorsqu’un combattant observera le champ de bataille avec cet appareil, celui-ci sera en mesure de signaler les éléments du décor qui ont fait “tilt” dans le cerveau du soldat, révélant ainsi peut-être un danger imminent. Autrement dit, plutôt qu’interpréter l’environnement par lui-même à l’aide de capteurs et d’algorithmes sophistiqués, à la manière d’une intelligence artificielle, cette paire de jumelles laisse l’inconscient du soldat faire le travail !

Selon Dennis Mac Bride, président du Potomac Institute, l’être humain a largement développé le cortex préfrontal, qui permet de repérer plus aisément les structures, les modèles, mais qui possède aussi une forte capacité d’inhibition, susceptible d’éliminer bon nombre de données sans importance, mais aussi éventuellement de bloquer certaines informations capitales. Le rôle de l’électroencéphalogramme permettrait donc de court-circuiter ces fonctions inhibitrices. Reste à espérer que ce système ne va pas embrouiller les combattants avec une cascade de fausses alertes, ce que justement le cortex préfrontal nous permet d’éviter…

L’organisme de recherche et développement de l’armée américaine vient de passer à la phase de production de ce nouveau produit, puisqu’elle a chargé la société Northrop Grunman de la fabrication, nous apprend Wired.

Source : Internetactu.net


Identification

Articles populaires cette semaine

Communauté

Derniers Articles Personnels

Catégories
2010, agression, alcool, Alzheimer, analyse des médias, Anzieu, biologie, burn-out, Canada, cerveau, chirurgie, cognition, communication, compétition, conditionnement, conscience, cortex préfrontal, couple, Criminologie, dopamine, drogues, décret, dégénérescence, enfant, esprit, ethologie urbaine, Futur, Gilles de la Tourette, gouvernement, génétique, historique, homme-animal, homme-femme, Humain, infidélité, informatique, intelligence artificielle, internet, intuition, IRM, jeu, jeu video, langage, livres, logique, manipulation, Master, Medecine, mensonge, menteur, médicament, Nanotechnologies, neurophysiologie, neuropsychiatrie, neuropsychologie, neurosciences, news, OGM, Paranoïa, police, Pratique clinique, presse, psyblogs, psychanalyse, Psychologie, psychologie animale, psychologie clinique, psychologie cognitive, psychologie du travail, psychologie quotidienne, psychologie sociale, psychopathologie, psychothérapeute, psychotropes, Rapports publics, rapports sexuels, Religion, revues, revues électroniques, Réalité Virtuelle, récompense, sexologie, soldats, sommeil, sport, stress, subliminal, suicide, surdité, syndrome, TDAH, television, Test, Thérapie, TOC, vieillesse, vieillissement, vision, Web, winnicott, électroencéphalogramme, épuisement, éthologie