Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    
Thérapies Personnalisées Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claire Langier   

Une fois n'est pas coutume, longtemps après le domaine de la psychologie, on se rend de plus en plus compte de l'importance d'une personnalisation de la thérapie ou de la médication. La docteur Rima Rozen de l'Institut de Recherche du Centre Universitaire de Santé McGill (CUSM) à l'Hôpital de Montréal pour enfants et de l'Université McGill montre ainsi l'importance d'un traitement personnalisé, basé sur les traits génétiques. Plus précisément, son étude, parue dans le journal Pharmacogenetics and Genomics, montre comment des différences génétiques infimes entre individus peuvent modifier l'effet d'un médicament.

Pour cela, l'auteur a mesuré l'effet d'un médicament sur des souris avec un gène particulier altéré. Tandis qu'un groupe contrôle réagissait favorablement au traitement, le groupe dont le gène était altéré réagissait très défavorablement. Cette étude avait le mérite de se focaliser sur un mécanisme que l'on retrouve chez l'humain, ce qui permettait de généraliser les résultats.

Autrement dit, et l'on s'en doutait, le codage génétique et l'expression phéntypique associée peuvent modifier radicalement (jusqu'à l'inverse) l'effet d'un médicament, suggérant d'ouvrir ou de consolider la voie de la médecine vers des traitements adaptés et personnalisés, notamment en fonction du code génétique de l'individu.

Selon le Dr Rozen, il s'agit donc là d'un premier pas vers la médecine du futur qui ne se baserait plus uniquement sur les symptômes mais également sur le bagage génétique du patient. Serons nous tous bientôt séquencés à la moindre grippe?

Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
< Précédent   Suivant >