Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow Divertissement arrow HumourPsy arrow Psychanalyse et neurosciences sur france culture
Psychanalyse et neurosciences sur france culture Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Christophe Dardart   

Dans le grand débat parfois meurtrier entre Neurosciences et Psychanalyse, un point, un enjeu crucial relie ses deux approches et les dépassent. En effet, un questionnement entre l'esprit, le corps et leurs interactions à traverser la philosophie depuis Descartes. Entre les partisants de l'homme comme machine et de l'homme comme étant uniquement esprit et idées, d'autres quant à eux pensaient que l'un est l'autre ne s'opposaient pas mais qu'il existait une intersection. Spinoza disait qu'il était idiot de les opposer car l'âme s'incarnait dans le corps.

De plus, Freud était à la base un neurologue et sa façon de penser l'homme était davantage influençée par sa formation scientifique que par une quelconque tradition des sciences de l'esprit dans lesquelles il ne s'est jamais reconnu. Dans Les trois essais sur la théorie sexuelle, Freud émettait l'hypothèse que les pulsions se spécifiaient par leur qualité énergétiques voir chimiques. C'est dans une note de bas de page qu'il ouvre un champs en supposant que très certainement quand la science aura progréssé, l'on pourra agir directement chimiquement sur les pulsions. Belle intuition, bien que ce ne soit pas sur la pulsion qu'on agit chimiquement aujourd'hui :

Au delà d'une lutte fraticice certains pensent les choses autrement.

1/ Ceux qui pensent que l'on peut mixer les deux approche.

2/ ceux qui considèrent que ce sont deux choses qui n'ont rien avoir. Mais que l'un et l'autre peuvent se tolérer et se respecter : Pas de concurence puisque ce sont deux métier différents n'agissant pas sur le même plan.

3/ Une troisième voie affirme que se sont deux choses qui ne peuvent absolument pas se recouvrir mais qu'il y a tout de même des points d'intersections.

Il y a là un débat fort intéressant commencé il y a des siecles sans avoir vraiment trouvé encore de réponses malgrès des pistes à suivre.

Sur France culture dans les vendredis de la philosophie du 21 mars 2008. Un débat s'est déroulé à ce sujet, fort passionnant et instructif.

A ne pas manquer.

>> Ecouter 

Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
< Précédent   Suivant >