Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
Un Homme d'exception, Schizophrène et mathématicien de génie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : Divers, Catégorie : CinePsy

Proposé par M, le 29-03-2008



Un Homme d'exception, John Nash par Russel Crowe En 1947, John Forbes Nash Jr (Russel Crowe) est un brillant élève mathématicien, qui élabore sa théorie économique des jeux à l'Université de Princeton. (voir la galerie photo du film ). Ses facilités à jongler avec les équations et les codes attirent l'attention du gouvernement, pour lequel John va décrypter dans la presse les messages secrets d'espions russes. Le mathématicien y consacre rapidement tout son temps, et ce, au détriment de sa vie de couple avec Alicia (Jennifer Connelly)... Mais l'ennemi est tapi beaucoup plus profondément que les apparences ne le laisseraient supposer...

Les mathématiques, les équations sont les passions de John Nash, nouvel étudiant dans la prestigieuse université de Princeton. A son arrivée, peu lui importe les conventions et le bon sens, le conformisme et la tradition : il cherche une idée novatrice qui le propulsera aux sommets des mathématiques. Objet des quolibets de ses camarades, il ne trouve réconfort que chez son ami Charles (Paul Bettany)... Il est alors tiraillé entre cette ambition, cette conviction qu'il est promis à un grand destin et cette difficulté à ce que ses désirs et ses certitudes prennent réalité. Lors d'une sortie anecdotique, il acquiert enfin l'intuition qui va remettre en cause les théories économiques dominantes depuis des décennies et obtient ainsi la promesse d'une grande carrière. C'est à partir de là que son existence prendra un tournant décisif.

Recruté pour une mission gouvernementale confidentielle par William Parcher, sa vie prendra deux dimensions : une existence réelle et officielle, auprès de sa femme et de ses amis, professeur au MIT... et une dimension cachée de tous : ce travail dont il ne peut parler à personne et qui au fil du temps deviendra un danger pour l'ensemble de son existence. La peur l'anime alors, mais enfermé dans le silence, il ne peut se libérer de cette mission cruciale pour l'avenir de sa patrie. Mais quels dangers le menacent exactement ?

Là où les illusions commencent, là ou la réalité s'efface... 

Voilà une question à laquelle on ne peut répondre sans rompre le fil sur lequel ce film nous fait avancer. Alors, laissons-nous surprendre ! C'est tout au long du film, oscillant entre doutes et certitudes, que l'on découvrira cette porte secrète de la vie de John Nash.. Une seule chose est certaine : on n'est jamais sûr de rien et l'histoire de cet homme en sera l'exemplaire illustration.

John Nash vit dans un royaume de symboles, au cœur des chiffres, des formules et des équations. Il s'éprouve dans un monde où se côtoient en permanence abstraction, imaginaire et réalité…peut-être même jusqu'à s'y perdre.

De sciences et d'humanité.

Voilà un film qui met en ébullition nos pensées et fait vibrer la corde sensible des émotions.

Pour saisir le sens, l'essence de ce que vit cet homme, on pourrait établir des concepts de la même manière que John Nash essaie de résoudre des équations. Mais ce film nous rappelle à une chose : qu'il s'agisse de l'esprit ou de l'univers, l'énigme humaine dépasse de loin de simples chiffres, de simples symboles conceptuels qui n'ont leur réalité que dans notre propre imagination, dans nos propres représentations du monde et des autres. La clef de cette énigme pourrait bien se situer dans la singularité même de l'homme, au cœur de son humanité et de sa relation à l'autre. Pour John Nash, là où la science ne suffit plus, l'amour et le désir de vivre malgré tout prennent le relais.

On réalise que ce ne sont ni ses capacités intellectuelles, ni ses compétences ni même sa personnalité si spéciale qui font de John Nash un être d'exception, c'est simplement, avec une émouvante intensité, son humanité. John Nash, un brillant mathématicien, un homme d'exception, mais un être humain avant tout.

En définitive, visionner ce film, c'est plonger au cœur de l'histoire d'un homme à part, dans un univers fictif qui prend réalité à travers les émotions qu'il suscite en nous-même. De la fiction à la réalité, il n'y a parfois plus de frontière. Et nous, que ferions-nous si cette mise en scène cinématographique devenait notre propre réalité ?

   

Mots-clés : films, cinepsy, théorie des jeux, mathématiques, économie, John Nash, schizophrénie



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >

Identification

  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0
  • Psycho 2.0

Derniers commentaires

Pas de commentaires...