Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow News arrow Derniers Articles arrow Psychopathologie arrow Le Modèle Systémique : Introduction
Le Modèle Systémique : Introduction Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : articles, Catégorie : psychopathologie

Proposé par Stephane Desbrosses, le 20-12-2007



La systémique se fondent sur les théories cybernétique et étudie les dynamiques familialesIl trouve ses origines dans les années 1950 avec les travaux de Bateson sur l’analyse systémique des troubles schizophréniques.

Toute l’originalité du modèle concerne le niveau d’analyse auquel il s’intéresse : l’analyse de la pathologie ne se fait plus uniquement par l’observation du patient (et donc, la description de ses symptômes) mais se fait autour des modalités de communication et d’interaction qui structurent la cellule familiale dans la quelle le patient évolue. Ce modèle, au risque de paraître provocateur, considère, pour aller plus loin, que le patient est victime d’un système familial pathologique.

Il met donc l’accent sur le rôle de l’environnement, réduit à l’étude de la famille, dans le développement des troubles mentaux.

Le facteur clé par rapport au développement de telle ou telle pathologie est le système de communication et d’interaction : les symptômes présentés par le patient sont considérés comme la (seule) réponse possible que le patient ait trouvé pour faire face aux dysfonctionnement de ce système au sein de la cellule familiale. Les travaux réalisés par Bateson et ses successeurs (l’école de Palo Alto) prennent appuis sur les théories de la communication développées par ailleurs, et qui regroupent quelques grands principes, dont 3 sont surtout intéressant en ce qui concerne l’analyse des troubles mentaux :

1/ opposer une communication digitale et analogique : ceci correspond à l’opposition Verbal versus Non-verbal

2/ Il est impossible de ne pas communiquer » : un silence a aussi une valeur interprétative et significative pour l’interlocuteur, i-e il y a un sens plus ou moins explicite qui va être laissé à l’approbation de celui à qui il s’adresse.

3/ La métacommunication (la capacité à communiquer sur la communication) : elle est le plus souvent sollicitée dans des conditions particulières d’interaction, échanges conversationnels. Elle va être utilisée par exemple dans les situations où on va détecter des propos ambiguës, le plus souvent relatives aux intentions communicative de l’interlocuteur : on va métacommuniquer quand se présentera un doute sur le sens du message que l’on reçoit. C’est un concept très important, car c’est surtout cet aspect qui dysfonctionne chez certains patients qui n’ont pas la capacité dans leurs échanges avec les autres de tenir un discours cohérent, logique voire compréhensible. Selon la logique systémique, les troubles de la communication et du langage observés chez les schizophrènes pourraient être considérés comme la conséquence des difficultés de communication entre le patient et sa famille, notamment ses parents.

L’utilisation de ce modèle systémique est à l’origine des créations des thérapies familiales, ce qui incluse des particularité : il s’agit de thérapies de groupe qui nécessitent la participation des personnes qui vivent sous un même toit. Cette thérapie s’est élargie à d’autres groupes : les toxicomanes, les alcooliques,…

C’est un modèle très pertinent en ce qui concerne l’explication des troubles alimentaires et leur prise en charge. Pourquoi ? On s’est rendu compte que les explications de Bateson s’appliquaient aussi à ce genre de trouble. On rencontre ce type d’interaction dans les troubles anorexiques, alcooliques et toxicomaniaques, mais également dans les familles « normales ». Les trois modèles dont nous avons parlé pour l’instant sont surtout psychologiques. Les modèles suivants relèvent plutôt de la neurobiologie.


Source : Cours de psychologie clinique - première année - Université de Dijon

   

Mots-clés : modèles, psychologie clinique, systémique, théories



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >

Identification

Articles populaires cette semaine

Derniers commentaires

L'exhibitionnisme,... : Bonjour, je ne suis pas un ancien de... Par itamaug
L'exhibitionnisme,... : Bonjour Neuneune, Je me réjouis de... Par Furet
L'exhibitionnisme,... : Bonsoir à vous. Avant de venir ici,... Par Neuneune
Listes de phobies réelles...... : oups voici le lien de l'article sur les... Par ola
Listes de phobies réelles...... : C'est plutôt une liste super... Par ola