Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
La Névrose Hystérique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : articles, Catégorie : psychopathologie

Proposé par Stephane Desbrosses, le 20-12-2007



Rêverie et imaginaire développésC'est une pathologie qui a toujours débattu des rapports entre le corps et l'âme.. Il s'agit d'une névrose caractérisée par une hyper-expression somatique des idées, des images et des affects inconscients.. en relation avec une personnalité plastique suggestible et imaginaire..

En gros, le conflit psychique vient se symboliser dans les symptômes corporels les plus divers.. qu'ils soient paroxystiques ou durables..

Pour poser le diagnostic il faut 2 choses: 1/ une personnalité hystérique 2/ des symptômes de conversion somatique

1.La personnalité hystérique

caractérisée par :

- Le théatralisme = histrionisme = tendance à attirer l'attention et à se faire remarquer dans le but de plaire .. tenue très souvent à la mode .. parfois au contraire très négligée .. les relations sont érotisées, induisant des avances .. cependant, l'hystérique ne s'engage jamais dans ce qu'elle désire faire

- L'exagération de l'affect = dramatisation dans l'expression des émotions .. (larmes faciles..)

- Mode de pensées imaginaires = le réel est perçu mais infiltré de représentations imaginaires souvent érotisées.. par exemple, des fixations amoureuses sur des personnes inaccessibles .. il y a une labilité émotionnelle (c à d des sautes d'humeurs : des élans chaleureux alternant avec des phases de bouderies)

- Hyper-émotivité et impulsivité = réactivité émotionnelle spectaculaire parfois..

- Suggestibilité = eh oui, elle change d'avis à tout bout de champ..

- Mythomanie

- Dépendance et quête affective = sensibilité aux frustrations, perte de l'autonomie affective, pouvant aller jusqu'à vivre dans un monde totalement romanesque où toute source de frustration est soigneusement gommée

- Sexualité perturbée = > Eviction totale de la sexualité (rare) .. ou au contraire > Hypersexualité dite moderne : libéralisme, collectionnisme d'aventures sexuelles souvent décevantes (plus fréquent) > Activités de remplacement de la sexualité : hyper protection des enfants .. activisme féministe .. rêveries ..

- Agressivité

2. Les symptômes de conversion

Il s'agit là de symptômes physiques des plus variés pouvant aller de la grande crise d'agitation (attaque) à des atteintes sensitives (surdité, cécité, douleurs ...), des troubles cardio respiratoires, gastriques, trouble de phonation (mutisme...) , à des troubles de la mémoire, insomnies, fugues psychogènes, somnanbulisme, tendance dépressive, hallucinations .. etc etc...

ces symptômes ont certaines caractéristiques : - aucun substratum anatomique (c'est à dire que le corps est sain.. pas de vraie maladie) - une apparente "stupidité" des symptômes - ils surviennent en cas de conflit ++ - la "belle indifférence" : l'hystérique a beau présenter un symptôme grave comme une cécité brutale.. elle s'en fiche complètement

Un fait important : ce n'est pas de la simulation

Complications possibles :

- le suicide - le passage à la chronicité - complications sociales et familiales (problèmes conjugaux, absentéisme professionnel) - alcoolisme et toxicomanie..

Le traitement repose sur : - l'isolement familial - des anti-dépresseurs et des anxiolytiques.. des hypnotiques (selon les cas) - la psychothérapie : le trans, les traitements comportementalistes, psychanalyse, dans le but de réaménager les défenses et les relations avec le monde extérieur

   

Mots-clés : histrionisme, hystérique, névrose, syndrômes



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >

Derniers commentaires

Pas de commentaires...