Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil
Groupe C - Personnalité Evitante Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : articles, Catégorie : psychopathologie

Proposé par Stephane Desbrosses, le 20-12-2007




La personnalité évitante préfère la solitude, bien qu'elle en souffreGroupe C - Personnalité Evitante

1. Résumé des principaux critères du DSM-IV

2. Données épidémiologiques (ratio/prévalence)

Prévalence de 0.4 à 1.3%. Il y a une proportion similaire d'hommes et de femmes. Cette personnalité est souvent rencontrée dans certains troubles psychiatriques comme les troubles anxieux

3. Caractéristiques psychopathologiques du trouble

3.1. Symptômes

Inhibition sociale Image dévalorisée d'elle-même Hypersensibilité au jugement d'autrui Timidité prononcée : essaye de passer inaperçue, refuse ou évite régulièrement certaines situations Conventions Inhibition et hésitation dans tous les domaines de la vie quotidienne : elle refuse régulièrement tout contact visuel prolongé, elle se sent mal dans les relations sociale, elle s'explique avec lenteur et embarras. Peur des compliment : ne sait pas comment y répondre : refuse souvent des promotions professionnelle par absence de confiance. Conduites d'évitement, pouvant prendre un caractère paradoxal ou des attitudes de défit, ou d'affrontement des situations redoutées.

3.2. Relations interpersonnelles

Expressions affectives et relations interpersonnelles marquées par : Inhibitions sociale ; susceptibilité. Facilement séduit par les autres. Rapidement abandonné du fait de leur gentillesse excessive et l'ennui qu'elle suscite. Réprime les émotions fortes ou pénibles.

3.3. Expressions affectives, émotionnelles ; style cognitif

Style cognitif : Anxiété Indécision Etat de confusion mentale / inhibition sociale / situation sociale embarrassantes : pseudo-débilité / fonctionnement relationnel (peut rester sans voix) Faible estime de soi, entraînant la conviction que les autres vont la rejeter. Les autres sont perçus comme supérieurement intelligents et devenant rapidement inaccessibles

4. Adaptation et évolution des troubles

L'adaptation est variable. L'évolution se tourne souvent vers les troubles anxieux ou phobiques, ponctués parfois d'épisode dépressifs.

5. Hypothèses explicatives

Biologique et génétique : voie d'exploration presque totalement nouvelle Deux facteurs pendant l'enfance : - caractère disproportionné des critiques, reproches, de la part de l'entourage, conduisant au développement d'une faible estime de soi et l'évitement de certaines situation - répétition des expériences de rejet dans toutes situations (sociale, scolaire, familiales,...)

6. Prise en charge et Objectif thérapeutique

L'objectif thérapeutique est de modifier l'image de soi de manière à développer l'affirmation de soi et les aptitudes sociales. La relation thérapeutique se développe souvent sur le mode de la confiance mais peut prendre beaucoup de temps.

Source : Cours de psychopathologie - Licence - Université de Dijon

   

Mots-clés : personnalité, troubles de la personnalité, évitante



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >

Derniers commentaires

Pas de commentaires...