Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow News arrow Derniers Articles arrow Psychologie Sociale arrow Hypothèses de recherche
Hypothèses de recherche Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : articles, Catégorie : psychologie sociale

Proposé par Stephane Desbrosses, le 20-12-2007



Toute recherche débute avec une idée, une hypothèseHypothèses de recherche

1. Qu'est-ce qu'une hypothèse?

L'hypothèse est une prédiction consistant à mettre en relation une variable et un comportement. Elle s'exprimera sous la forme "Telle variable a tel effet sur tel comportement". Cette prédiction découle naturellement de la question que l'on se pose, elle peut naître soit de l'observation, soir de l'étude des données précédemment recueillies (Hypothèse induite), soit encore d'une théorie qu'elle va tenter de valider. Elle s'exprimera alors sous la forme suivante : "Si telle théorie est juste, alors dans telle condition, il se produira tel phénomène".

Une bonne hypothèse fait une prédiction précise, elle ne peut prédire une conséquence et son contraire. Une prédiction non réfutable ne saurait être une hypothèse scientifique (Popper, 1934).

Trois catégories d'hypothèses sont distinguées :

  • Les hypothèses conceptuelles, ou théoriques, ou encore générales. Elles définissent les effets d'une variable sur un comportement.
  • Les hypothèses opérationnelles reprennent le même schéma, mais en précisant quelles variables et quels comportements seront étudiés dans l'expérimentation
  • Les hypothèses statistiques décrivent le modèle mathématique permettant de procéder aux inférences. Elle consiste généralement à poser une hypothèse nulle n'impliquant aucune différence entre plusieurs conditions observées, puis à démontrer statistiquement que cette hypothèse ne peut être acceptée.

2. Délimitation du problème et sélection des variables

L'hypothèse conceptuelle étant définie, il s'agit ensuite de la mettre à l'épreuve des faits. Pour cela, on doit contrôler au maximum les situations que l'on va créer. on va délimiter le problème en réduisant le champs des investigations, en simplifiant au maximum le paradigme et la méthode que l'on va utiliser. On précise le type de population choisie, les concepts que l'on utilise (il est nécessaire de bien les définir).

L'expérimentation en laboratoire permet de bien isoler ce que l'on observe, et donc de bloquer un maximum de facteurs parasites. Elle permet ainsi de définir des conditions d'expérimentation, et de savoir ce qui se passe uniquement par rapport à ces conditions.

Cela nous simplifiera la tâche, on pourra plus facilement attribuer à un facteurs les variations de comportement/phénomène observées.

L'expérimentation vise donc à s'assurer d'un lien et de la nature de ce lien entre une possible cause (A) et un phénomène (B) ; elle permet :

  • De maîtriser l'apparition de la relation entre A et B - De s'assurer qu'il n'existe pas d'autres facteurs d'explication possibles
  • Le cas échéant, d'envisager d'autres explications possibles (il faudra alors les tester)

On va alors découper le champ d'étude en unités élémentaires, les variables expérimentales. Ce découpage, cette sélection, se font à nouveau en référence au cadre théorique qui va permettre de prendre des décisions sur ce qu'il faut privilégier et ce qu'il faut supprimer.


Source : Connaissances générales
   

Mots-clés : hypothèses, méthodologie, recherches, variables



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >