Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow News arrow Derniers Articles arrow Psychologie Sociale arrow Méthodologie expérimentale
Méthodologie expérimentale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : articles, Catégorie : psychologie sociale

Proposé par Stephane Desbrosses, le 20-12-2007



La psychologie sociale possède sa propre méthodologie, et des méthodes communes aux autres psychologiesEn psychologie sociale, on utilise différents type de méthodes telles que : La méthode expérimentale / L'observation (directe ou indirecte) / L'enquête, qui comprend notamment les questionnaires et les entretiens
Au sens large, on peut inclure les observations dans les méthodes d'enquête (les recherches sur des journaux ou plus généralement sur n'importe quelle forme d'expressions en font partie (voir par exemple, l'étude de Moscovici sur la représentation de la psychanalyse des médias)).

1. La problématique de recherche

L'expérimentation ne constitue pas une fin en soi, mais un moyen de produire et de recueillir des observations susceptibles soit de valider une théorie ou une hypothèse, soit de répondre à une question. Le plus souvent en fait, on ne reconnaîtra pas dans une expérimentation la validation d'une théorie, mais seulement l'augmentation de la probabilité que cette théorie soit exacte.

L'état d'avancement de la science est tel que la plupart des hypothèses s'inscrivent dans un champ de recherche qu'il est nécessaire de maîtriser. Le chercheur s'appuiera sur l'analyse bibliographique, en tout premier lieu, des travaux déjà réalisés, afin de dégager une problématique et soulever une ou plusieurs hypothèses qui seront à l'origine d'une expérimentation.

2. Prendre connaissance de la bibliographie concernant la problématique de recherche

Tout chercheur inscrit son travail dans un corps de connaissances qui s'est constitué au fil des années, et est en constante évolution. La 1ère tâche du chercheur est de faire le point sur l'état de ces connaissances au moment où il entreprend une recherche. Ce travail bibliographique est fondamental et remplit au moins 4 fonctions :

  • Il permet d'être informé des principales données expérimentales précédemment recueillies par d'autres chercheurs. L'intégration des résultats déjà obtenus fait gagner du temps, évite de refaire une expérimentation déjà abordée, et facilite l'élaboration d'une problématique.
  • Il nous fait découvrir les problèmes qui sont posés et la façon dont ils sont conceptualisés.
  • Il nous donne accès aux théories et modèles explicatifs qui ont été proposés. Les sujets pour lesquels sont proposés de nombreuses théories et systèmes explicatifs sont nombreux ; le but d'une expérimentation sera parfois de "trancher" en faveur d'une des explications.
  • Il nous fait connaître les paradigmes expérimentaux qui sont utilisés : ceux-ci exigent des précautions à prendre lors de leur utilisation, ainsi que des modalités de recueil des données, de traitement de résultats. Un paradigme bien constitué est rarement simple, il est souvent le fruit de plusieurs recherches.

Pour réaliser ses recherches, le chercheur dispose de plusieurs voie d'accès aux connaissances, par exemple :

- Le Bulletin signalétique du C.N.R.S. : Psychologie, Psychopathologie, Psychiatrie, lequel fournit un inventaire des titres et des références des articles publiés dans les grandes revues internationales.

- Les Current Contents informent chaque semaine du sommaire de toutes les revues importantes, la liste des auteurs et leur adresse permettent de commander les tirés à part qui les intéresse.

Les Psychological Abstracts (une fois par mois) possèdent une table des matières par sujet ou par mots-clés. Ils donnent en outre les références et les résumés de tous les articles publiés (le Cd-rom paraît tous les trois mois et donne les résumés de ces articles).

- Le Centre de Documentation Scientifique et Technique du C.N.R.S. met à la disposition des chercheurs un service de photocopie. Il élabore par ailleurs, sur commande, des bibliographies rétrospectives qui couvrent un champ de recherche précis.

3. Conceptualisation et élaboration de la problématique

La deuxième tâche du chercheur est de construire une problématique, de conceptualiser un problème. Il doit pour cela délimiter précisément son champ de recherche, définir les problèmes auxquels il va s'intéresser, puis les conceptualiser en référence à l'état de la recherche au moment de son expérimentation.

Toute problématique est en effet dépendante du moment ou elle est élaborée. on pet voir par exemple des études ancienne dont l'énoncé traite de représentations, de conceptions ou d'opérations largement obsolètes au niveau de la précision et de la définition qui leur sont accordées. La problématique utilise les concepts et les schémas de pensée en vigueur à ce moment, et nombre de concepts ont été réajustés, plus précisément définis, voire tout simplement éradiqués ou remplacés. souvent, certains concepts se sont vus divisés, rapprochés,... Il importe donc d'avoir suffisamment de recul, d'une part pour ne pas être victime des modes (le bon chercheur est d'abord celui qui pose les bonnes questions), d'autre part afin de ne pas s'engager dans une voie devenu surannée à la suite de recherches ultérieures.

Quelque soit le contexte historique, l'expérience consiste généralement à étudier le rôle d'un ou de plusieurs facteurs sur un comportement déterminé. Pour définir la problématique, il est donc nécessaire de définir le comportement étudié, d'expliciter les problèmes qui seront traités et l'approche qui sera adoptée.

L'objectif d'une telle étude peut se présenter sous 3 formes, il s'agit :
  • soit d'analyser les effets d'un facteur, ou de plusieurs facteurs, voire de leurs interactions.
  • soit de valider un système théorique qui permet de prédire les effets du ou des facteurs étudiés.
  • soit enfin d'étudier le fonctionnement d'un processus hypothétique dans lequel intervient le facteur en question.

Les deux dernières sont très proches car l'étude d'un processus s'insère souvent dans un système explicatif plus complexe.

Dans tous les cas, le but de toute recherche est de découvrir le Pourquoi ou le Comment d'un comportement ou d'un phénomène. La question que l'on se pose peut alors être traduite sous forme d'une ou de plusieurs hypothèses.

Source : Connaissances générales
   

Mots-clés : conceptualisation, hypothèses, méthodologie, problématique, recherches



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >