Skip to content

Psychoweb

Ecran diminué  Ecran large  Augmenter la taille de la police  Diminuer la taille de la police  Taille par défaut 
Chemin :    Accueil arrow News arrow Derniers Articles arrow Psychologie Cognitive arrow Gestalt Theorie : les théories de la forme
Gestalt Theorie : les théories de la forme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Section : articles, Catégorie : psychologie cognitive

Proposé par Stephane Desbrosses, le 20-12-2007



Les théories de la forme : vous percevez des formes ici bien qu'elle ne soient entièresSelon cette approche, la perception puise dans l'inné, et également via les attentes de perception ou la mémoire, des informations qui vont permettre de rendre cohérentes les perceptions réellement ressenties : chaque scène perçue se décompose en partie se regroupant, où s'organisant. Cette théorie repose sur deux principes fondateurs : la distinction figure-fond et les principes de regroupement.

1. Distinction figure-fond

Les tenants de la Gestalt théorie pensent que l'évolution a fait de notre cerveau un organe très structuré et adaptée de manière inée à la perception de "bonnes formes". Selon eux, chaque perception serait filtrée, en quelque sorte, par une organisation cérébrale mise en place depuis longtemps sur l'échelle de l'évolution humaine. Nous serions ainsi dès la naissance capable de regrouper certaines perceptions, ou les organiser, indépendamment de notre apprentissage : une ligne coupée par un objet placée devant, par exemple, serait inconsciemment reconstruite mentalement afin de lui conserver une certaine cohérence.

deuxvisages, illusionLe cerveau aurait pour fonction de classifier et catégoriser, rendre cohérent, regrouper chaque petite perception avec celles qui lui ressemblent. Il structure les informations de telle façon que ce qui est petit, régulier, ou qui possède une signification pour nous, se détache du fond pour adhérer à une structure globale, chaque élément est alors perçu comme une "figure" détachée du fond, perçu quant à lui comme moins structuré et irrégulier.

C'est cette distinction figure-fond, qui nous permettrait par exemple de distinguer un visage connu au milieu d'une foule, une odeur de rose parmi l'ensemble des odeurs perceptibles, ou le son d'une voix parmi des dizaines d'autres.

Le cerveau y exerce un contrôle : tout comme on peut sentir l'odeur d'un parfum au milieu d'une assemblée de fumeurs, l'on peut également distinguer l'odeur de cigarette en la détachant des odeurs de parfum. L'effet de renversement se rencontre dans les autres modalités sensorielles : surement avez-vous déjà vu une image double, changeant de signification selon que l'on va préférer y voir, pour l'exemple suivant, une matronne à l'air méchant ou une jeune fille avenante qui tourne la tête.

2. Le principe de regroupement ou de fermeture

visage illusion perceptivePour qu'une figure se détache du fond, elle doit être délimitée. Or parfois, cette délimitation n'est pas perceptivement distincte. Un objet placé devant un autre en cachera une partie. Dans ce cas, le système perceptif va créer les contours manquants afin de rendre compte de la figure.

Ainsi, l'image ci-contre nous évoque un visage, bien que perceptivement, l'image soit incomplète. Ces figures illusoires constituent de bons révélateurs du principe de fermeture : le système perceptif créé les contours virtuels qui vont s'ajouter aux contours réels afin de rendre cohérente la scène perceptive, et permettre d'en détacher des éléments par rapport au fond.

3 Les lois de la Forme (Gestalt)

Notre système perceptif accède en général à un ensemble d'informations, visuelles, auditives, etc... selon les tenants de la Gestalt Theorie, plusieurs mécanismes interviendraient afin de permettre au cerveau de regrouper les élements et de les détacher du fond.

ligne colonnes illusion- la loi de proximité permet au cerveau de regrouper des élements qui vont ensemble, proche dans une scène perceptive. Ce principe permet par exemple de considérer comme un tout, les lettres de chaque mot que vous lisez. perceptivement, cette scène contient de nombreuses lettres, vous regroupez inconsciemment celles qui sont proches afin de rendre de petits ensemble de lettres cohérents.

- La loi de similarité permet de regrouper les éléments qui nous paraissent semblables : les chiffres et les lettres de la figure ci-contre nous apparaissent ainsi davantage disposés en colonnes qu'en lignes.

Que l'on puisse suivre une conversation au milieu de plusieurs, vient selon la Gestalt theorie, du fait que la voix de l'interlocuteur reste toujours la même. Par similarité, les sons sont regroupés et appréhendés au sein d'une même entité ou "forme" auditive. Deux messages différents envoyés par une même voix sont dailleurs difficilement compréhensibles et se mélangent.

Illusion gestalt carré- La loi de continuité permet de distinguer un trait coupé comme ne l'étant pas. Ainsi avons nous l'impression d'un carré continu en regardant l'image suivante :


- La bonne forme est le principe selon lequel les éléments s'organisent en une forme plutôt qu'en une autre, en fonction des attentes perceptives, notamment. etant habitué aux figures géométriques, nous auront tendances à regrouper sous une même forme plusieurs objets disparates s'ils sont placés de manière suffisamment évocatrices. Cet effet nous permet par exemple de voir un peu partout dans les étoiles, des triangles, des trapèzes, etc...

Source : Connaissances générales
   

Mots-clés : gestalt, similarité, théories de la forme



Ajouter votre commentaire

Attention, ce site n'est pas un site de psychothérapie en ligne! Avant de commenter, veuillez consulter ces conseils.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Aucun commentaire posté
 
< Précédent   Suivant >